Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Überblick
loading ...
Faksimile
0.5
1 cm
facsimile
Vollansicht
OCR-Volltext
CHRONIQUE DES ARTS

146

NOUVELLES

Musées

*** Depuis le 14 novembre sont exposés au
Musée du Louvre les tableaux et dessins donnés
et légués dans l’année 1921. On y peut voir les
œuvres provenant du legs Joseph Reinach (voir
Chronique du 15 octobre, p. 122) ; le portrait
au pastel de Madame Pontillon, par sa sœtîr
Berthe Morisot ; des Vues de Hollande par
Berck Heyden et Van der Heyden, deux Vues
d’Orïent de' Jean-Baptiste Hilair, léguées par
Mme Chatry de la Fosse; la Retraite de Russie
par Raffet donnée par M. J. Strauss; six des-
sins, de Félicien Rops, donnés par sa fille
Mme Demolder. Signalons encore les dessins
.d’Ingres et les croquis de Delacroix, dons de
M. le baron Vitta (Voir Chronique du 31 juillet,
p. 98).

Dons et legs

*** Par décret du 10 août 1921, le ministre
de l’Instruction publique et des Beaux-Arts a
été autorisé à accepter les estampes, dessins et
objets d’art divers se rapportant à Napoléon,
légués par M. Claude Ménière au château de
Malmaison.

*** Par décret en date du 8 novembre, le
ministre de l’Instruction publique et des Beaux-
Arts est autorisé à accepter au nom de l’Etat la
donation en nue-propriété faite à celui-ci par
M. Charles Cottet, artiste peintre, consistant en
une collection d’œuvres personnelles et autres
estimées à la somme totale de 80.000 francs.

Le Musée du Luxembourg reçoit vingt-deux
œuvres, les Joueurs de cartes, Assouan, les Che-
vaux de bois, la Grand’rue, le Noyé, l’esquisse de
la grande composition Au pays de la mer,
l’esquisse de VEnfant mort, le Portrait de Lucien
Simon, le Deuil, les Feux de la Saint-Jean, un
Cirque breton, une Procession de la Fête-Dieu,,le
Pardon de Plomodiern, l’esquisse d’une Proces-
sion en Bretagne (Musée de Venise), et des
natures mortes. La ville de Paris reçoit pour le
Petit Palais une esquisse de Y Enfant mort; le
Musée d’Amiens un Cabaret breton] le Musée de
Rouen, les Trois Capitaines ; le Musée de
Quimper Y Eglise brûlée. Une autre esquisse de
Y Enfant mort est destinée au Musée de Mont-
pellier ; une Vue de Pont-en-Royans, au Musée
de Grenoble; Venise la nuit, au Musée de Mar-
seille; et le Vieux cheval, au Musée de Mont-
pellier.

La donation comprend encore : deux aqua-
relles de M. Lucien Simon, un tableau de
M. Jacques Blanche, le Portrait de Cottet, par
M. René Ménard, des bustes par Constantin

Meunier, Rodin, et M- Bouchard {Le Temps,
20 novembre).

*** Par décret du 12 novembre, le ministre
de 1 Instruction publique et les Beaux-Arts est
autorisé à accepter au nom de l’État les donations
suivantes :

En faveur d’un artiste décorateur : par M. Blu-
menthal, banquier à Paris, pour un membre
anonyme de l’association « Pour la pensée et
l’art français » (bourse dite c< Fondation Maré-
chal Joffre ») ; par M. Géo F. Baker, banquier
à New-York; par M. John Pierpont Morgan,
banquier à New-York.

En faveur d’un artiste graveur: par M. Charles
Hayden, banquier à New-York.

En faveur d’un peintre : par M. William
N. Cohen, avocat à New-York; par M. A.-
H.-C. Frick et MUe Helen Frick, de New-York.

En faveur d’un sculpteur: par M. Henry
Walters, président de compagnie de chemins de
fer, à New-York.

En faveur d’un musicien: par M. Thomas
F. Ryau et Mme Mary Ryau, demeurant à
New-York. '

Pendant les deux premières années, les bourses
devront être attribuées exclusivement à des
artistes hommes ayant fait la guerre.

Monuments historiques

*** Par décrets en date du 10 novembre sont
classées parmi les monuments historiques : la
maison dite de « Pierre de Brens », à Gaillac
(Tarn); la maison dite du « Cardinal Jouffroy »
à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) ; les ruines
du clocher de l’ancienne église de Marans’
(Charente-Inférieure); les façades sur rue et sur
cour, ainsi que l’escalier de la maison Forstner
dite « des Princes » à Montbéliard (Doubs).

*** Le dolmen sis à Lesconil en Ploban-
nalec (Finistère), au lieu dit Menez Goarum ar
feunteun, et le tumulus sur galerie dolménique
de Poulguen, près Penmarch (Finistère) sont
classés parmi les monuments historiques.

*** La Tour ès Morts et la Tour demi-circu-
laire adossée à la courtine du front Sud-Ouest et
située à proximité de la première, à Caen (Cal-
vados), sont classées parmi les monuments histo-
riques, par décret du 1 2 novembre.

Inaugurations de monuments et cérémonies

*** La première des bornes commémoratives
qui seront placées à l’intersection de toutes les
routes de France avec la ligne du front de 1918,
et dont le modèle a été exécuté par le statuaire
Moreau-Vauthier (voir Gazette des Beaux-Arts,
juin 1921, p. 338), a été inaugurée à Château-
Thierry le 11 novembre.
 
Annotationen