Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 3.1890

Page: 40
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1890_1/0049
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES MONUMENTS ÉLEVÉS A LA MÉMOIRE

DE

PAUL BAUDRY

A LA ROCHE-SUR-YON ET AU PÈRE-LACHAISE

l y aura le 17 janvier 1890 quatre
ans que mourait un des hommes qui
ont le plus honoré l’art français en
ce siècle, Paul Baudry. Dès le lende-
main de cette mort prématurée, ses
amis et ceux qui, sans l’avoir connu
comme eux, ne l’admiraient pas
moins, s’associaient dans la commune
pensée d’élever à sa mémoire de
durables monuments. La municipa-
lité de la Roche-sur-Yon, patrie du
grand peintre, et le Conseil général de la Yendée, secondés par l’État
et par quelques fidèles amis des premiers et des derniers jours, déci-
dèrent qu’un monument commémoratif serait élevé à leur illustre
compatriote dans le vestibule du Musée de la ville. M. Ambroise
B au dry fut naturellement chargé de l’exécution. Il adopta le style de
ces beaux monuments funéraires appliqués au mur, dus aux artistes
italiens de la Renaissance.

« Le monument est en marbre noir. Il se compose d’un tableau sur
lequel sont gravés le nom de Baudry et les dates principales de sa
vie. Ce tableau de marbre est surmonté d’une console qui porte le
buste en bronze du maître, par M. Paul Dubois, de l’Institut; il est
accosté à droite et à gauche de deux figures de génies en bronze,
modelées par M. Marqueste, ancien grand prix de Rome, d’après les
figures dessinées par Paul Baudry pour le diplôme de l’Exposition
loading ...