Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 3.1890

DOI issue:
Nr. 2
DOI article:
Nolhac, Pierre de: Un nouveau portrait de Pétrarque
DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.24447#0178

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
UN

NOUVEAU PORTRAIT DE PÉTRARQUE

urons-nous jamais le portrait de Laure?
Les documents ne manquent point; ils
abondent même, en France comme en
Italie; mais cette richesse apparente
n'est qu’un vain trésor. De bonne heure,
les esprits émus aux belles chansons de
Pétrarque voulurent connaître les traits
de la femme aimée du poète. Les ar-
chéologues les découvrirent à l’envi
dans les monuments contemporains ; les
amateurs les cherchèrent et les trouvè-
rent, naturellement, dans leur propre collection; les artistes, enfin,
interprétèrent le Ccmzoniere avec hardiesse et multiplièrent les
images de la belle Provençale, à l’aide de ces précieux renseigne-
ments : occhi neri et treccie d’oro. On vit à l’œuvre, sous toutes les
formes, ce besoin de satisfaire l’imagination par les yeux, qui a
causé tant de déconvenues à la science iconographique.

L’amour-propre aidant, tout le monde voulut avoir le véritable
portrait de Laure. Des légendes se forment vite dans une famille,
dans une ville, où l’on croit posséder un objet d’art important, et
telle hypothèse, jetée au passage par un visiteur mal informé ou com-
plaisant, devient, dix ans après, une tradition enracinée. Les érudits
ne tardèrent pas à entrer en lice et à échanger comme des arguments,
en articles ou en brochures, les affirmations les plus incertaines;
d’autres se chargèrent de résumer le débat, discutèrent conscien-
cieusement des racontars sans autorité et ne purent aboutir, bien
 
Annotationen