Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 3.1890

DOI issue: DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.24447#0336

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET L’AVENIR

DE

LA CATHÉDRALE DE MILAN

(troisième et dernier article’.)

VIII

out le monde connaît la façade actuelle de
la cathédrale de Milan, due aux travaux suc-
cessivement modifiés et interrompus de Pelle-
grino Tibaldi et de Carlo Buzzi, achevée sur
l’ordre de Napoléon Ier par Zanoja et Carlo
Amati. C’est un pentagone de marbre, dressé
contre les nefs pour les fermer comme par un
gigantesque carton, avec une bordure décou-
pée qui n’est pas un couronnement et contre lequel on a plaqué des
contreforts comme des lances appuyées à un mur; ces contreforts,
en -effet, ne supportent rien, ne sont pas reliés à la façade, ne se dé-
veloppent pas comme un organe; leurs divisions successives sortent
l’une de l’autre, comme s’étirent les différentes parties d’une lunette
d’approche.

Toutefois cette façade a deux mérites d’un genre différent ; le
premier, provient des superbes portes et fenêtres de Pellegrino, le
second, relatif seulement, consiste en ce que, grâce aux fautes de
composition, la façade parait si petite que Ton est d’autant plus saisi
en pénétrant dans le temple par la majesté et par la grandeur de l’inté-
rieur. On comprend néanmoins le désir des Milanais de réformer cetle
façade s. Ce désir est d’autant plus légitime que l’achèvement de la

1. Voy. Gazette des Beaux Arts, 3* période, t. III, p. 132 et 208.

2. A condition, bien entendu, de préserver soit dans un musée, soit par un
réemploi convenable, les œuvres de Pellegrino.
 
Annotationen