Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 349
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0363
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES TÉTR A GONIE ES.

Adanson divise sa famille des Pourpiers en deux scelions, selon que
l'ovaire csl inlere ou supère. Il place dans la première les Tetragonia qu'il
appelle Ludolfia , et dans la seconde les Trianthema qu'il appelle Remè.
A.-L. de Jussieu ne changea rien à celle classification : seulement, comme
des deux sections d'Àdansoh il fil deux ordres distincts sous les noms de
Ficoïdes et de Pqrtulacëes., il conserva les Tetragonia dans le premier et
rangea dans le second le Trianthema. MM. Lindley et Brongniart les ont
réunis de nouveau : seulement, M. Lindley en fait un ordre à part sous
le nom de Tétragoniées, tandis que M. Brongniart n'en fait qu'une section
de ses Ficoïdes. .le vais exposer ici leur organogénie, sauf à discuter ailleurs
leur véritable place dans la classification générale.

Inflorescence. Il n'y a le plus souvent qu'une seule fleur à l'aisselle de
chaque feuille du Tetragonia echinata. Dans les Tetragonia crystallina et
expansa, au lieu d'une fleur, c'est une petite grappe scorpioïde, réduite à
deux ou trois fleurs. Mais qu'il n'y ait qu'une seule fleur ou qu'il y en ait
plusieurs, on voit toujours poindre, entre cette fleur ou ce groupe de fleurs
et la feuille, un petit bourgeon qui se développe et grandit rapidement.
L'inflorescence du Trianlhema monogyna est terminale; chaque fleur est
dans une dichotomie formée par deux rameaux inégalement développés,
qui parlent de l'aisselle de deux feuilles opposées; elle est accompagnée de
deux bractées, qui naissent à angle droit avec les deux feuilles fertiles, et
qui recouvrent en partie le calice. Dans les Tetragonia, il n'y a pas de
stipules;; dans les "Trianthema monogyna, il y en a qui sont adnées au
pétiole.

Calice. Le calice du Trianthema monoggna se compose de cinq sépales
qui naissent successivement et se disposent en préfloraison quinconciale;
ils prennent de bonne heure la forme de capuchon qu'ils conserveront tou-
jours. Ils restent libres jusqu'à la base; leur situation, par rapport à l'inflo-
rescence, est très nettement définie ; les sépales 2 d'une part, 1 et 3 de l'au-
tre, sont superposés aux deux dernières feuilles; les sépales h et 5, le sont


loading ...