Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 385
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0399
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES ESCÀLLONIËES.

Le genre Escallonia était placé par A.-L. de Jussieu dans son ordre
des Onagres, entre le Jambclifera et le Sirium, non loin des Fuchsia.
Decandolle, dans son Prodroinus, les retira pour en faire une section spéciale
de ses Saxifrages, et M. Brongniart, dans son Catalogue, adopta la même
opinion. Enfin Lindley, dans son Vegetable Kingdom, groupant autour des
Escallonia quelques autres genres, tels que Quinlinia, Itea, etc., en forme
un ordre spécial, qu'il met entre les Grossulariées et les Pbiladelpbées, dans
son alliance des Grossales. Qui de ces botanistes a raison et quelle est la
véritable place des Escallonia dans la classification générale? Ce n'est pas
le lieu de discuter cette question: mais j'espère que l'organogénie florale
de l'Escallonia floribunda que je vais donner aidera beaucoup à la résoudre.

Inflorescence. L'inflorescence de Y Escallonia floribunda est une-grappe.
Chaque Heur est accompagnée de deux bractées latérales stériles et naît à
l'aisselle d'une bractée mère, excepté celle qui est au sommet et qui lerminc
l'axe de l'inflorescence. C'est cette dernière qui s'épanouit la première ; les
autres ne s'épanouissent qu'ensuite et successivement, celles qui s'insèrent
le plus bas d'abord, celles qui sont le plus rapproebées de la fleur terminale
en dernier lieu.

Calice. Le calice se compose de cinq sépales qui naissent successivement
dans l'ordre quinconcial ; il y en a deux en avant, ce sont les sépales 1 et 3,
un en arrière, c'est le sépale 2, et un de ebaque côté, ce sont les sépales
h et 5. Ces sépales restent longtemps inégaux, deviennent connés à leur
base, de sorte que la coupe qu'ils forment par leur réunion continue la
coupe réceptaculaire.

Corolle. Cinq pétales constituent la corolle. Ils naissent tous à la l'ois et
alternent avec les sépales ; ils grandissent rapidement et recouvrent toujours
les étamines. Dans le bouton ils sont en préfloraison quinconciale ; le pétale
1 alterne avec les sépales h et 2 ; le pétale 2 avec les sépales 1 et 3 ; le
pétale 3 avec les sépales 2 et 5 : le pétale h avec les sépales 1 cl k] If pé-
tale 5 avec les sépales 3 et 5. Par suite, la spirale des [létales va en sens
contraire de la spirale des sépales.
loading ...