Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 436
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0450
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES BÉGONIACÉES.

Les anciens botanistes étaient fort incertains sur la place que doivent
occuper les Bégonia clans la classification générale. Adanson les rangeait,
sans dire pourquoi, dans la famille des Pourpiers avec une foule d'autres
genres qui ne leur ressemblaient pas. A.-L. de Jussieu, plus circonspect,
ne les classa pas, et les mil dans ses Jncertœ sedis. C'est en 1818 seu-
lement que R. Brown en fit le type d'un petit groupe qui depuis lors a
été adopté par les auteurs. Seulement .M. Brongniart les place entre
les Aristolocbiées et les Cucurbitacées, loin des Datiscécs, tandis que
Lindley, dans son Fegetable Kingdom, réunit ces trois ordres et en fait
son alliance des Cucurbitales.

J'ai étudié plusieurs espèces de Bégonia, et notamment les Bégonia
eriocaulis et sanguinea. Ce sont des plantes dans lesquelles les sexes sont
nettement séparés, car on n'aperçoit jamais dans la Heur mille la moindre
trace de pistil, et dans la fleur femelle le moindre rudiment d'étamines.
Aussi vais-je exposer successivement l'organogénie de l'une et de l'autre.

FLEUR FEMELLE.

La fleur femelle naît à l'aisselle d'une bractée mère, et est toujours
accompagnée de deux bractées secondaires latérales et fertiles ; elle n'a
jamais qu'une seule enveloppe llorale composée de cinq sépales qui appa-
raissent successivement dans l'ordre quinconcial, et sont placés de telle
façon qu'il y en a deux antérieurs, les sépales 1 et 3; un postérieur, le
sépale 2, et deux latéraux, les sépales li et 5. Distincts à l'origine, ils
restent toujours libres jusqu'à là base, et constituent un calice dialysépale.

A peine les sépales sont-ils nés, que le-réceplacle semble s'affaisser dans
sa partie centrale, et il en résulte une sorte de petit bassin circulaire qui,
n'occupant pas le fond entier du réceptacle, est bordé dans tout son pour-
tour d'une étroite margelle. C'est sur cette étroite margelle qu'apparaît le
pistil, sous l'aspect de trois mamelons earpcllaires distincts qui deviennent
loading ...