Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 26.1904

Page: 81
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1904/0091
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA STATUETTE FUNÉRAIRE DE PTAHMOS



1. Le titre n'a bien souvent qu'un vague rapport avec le sujet traité.

2. Ce pluriel pourrait se lire aussi bien

3. Dans tout le texte, on a

J-, et non -=|=>.

4. Un homme accroupi s'appuyant sur un bâton

19g

5. Le texte est ainsi disposé sur l'ori-
jinal :

11 faut rétablir la phrase complète
sous la forme suivante :

û_fl

196 O Q / <^~~^> AAAAAA Q \

I AAAAAA C Q 3 ( AAAAAA 'A-û I

I Si i i i\û_

I AAAAAA ,—-—x

>| Il AAAAAA--

I AAAAAA

lllâ

! O

A

y

6. Deux petits traits tout à fait nets, qui doivent
être pour h.

7. Est-ce^? ou

8. Cette phrase se retrouve dans T^Iif, 1. 343.

9. Pas de rubrique finale.

LA STATUETTE FUNÉRAIRE DE PTAHMOS

PAU

Georges Legrain

La plus belle des statuettes funéraires connues est celle de Ptahmos, que possède
le Musée du Caire. Mariette, qui la trouva à Abydos, la décrit ainsi :

« Aux XIXe et XXe dynasties appartiennent les statuettes funéraires que nous
cataloguons ainsi qu'il suit1 :

» 408. — Epoque (?). — Nécropole du nord. — Versant nord. — Faïence émaillée.
— H., 0m20.

» La statuette que nous avons sous les yeux l'emporte sur toutes celles qui nous
sont connues par la perfection du travail et la richesse de l'exécution. Elle passerait
dans tous les musées pour le chef-d'œuvre des statuettes funéraires.

» Tous les détails de la statuette sont gravés en creux et remplis de pâtes de di-
verses couleurs vitrifiées à la cuisson, le fond lui-même est une pâte vitrifiée. On voit
par là qu'il y a une différence entre cette statuette et celles que nous venons d'étudier.
Jusqu'à présent, les creux étaient remplis par un stuc colorié qui devenait plus ou moins
dur en séchant. Ici nous avons affaire à de véritables émaux.

» Le ton général de la statuette est d'un beau blanc laiteux. Le bleu turquoise est
Sa couleur donnée au visage et aux mains. La coiffure est jaune, rayée de lignes vio-

■ Mariette, Catalogue général des Monuments a"Abydos

RECUEIL, XXVI. — NOUV. SKH., X.

11
loading ...