Revue égyptologique — 1.1880

Page: 163
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1880/0193
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Les arts égyptiens.

163

« Le trompeur, le pervers, le cœur corrompu, n'en fais pas tes compagnons, — de peur
» qu'ils ne te tuent.

« Le chef du pervers, c'est tout homme puissant.

« C'est un homme qui court à la mort : celui qui va près d'une femme qui a un mari....

«Pour faire une honne maison, ouvre ce qui est dans ta main. (Sois généreux!)

«Kends juste ton fils : — je ferai le monde l'aimer.»

Dans la deuxième publiée par M. Pierret:

«Ne tue pas — pour qu'on ne te tue pas!

«Ne fais pas ton compagnon d'un méchant homme.

«Ne te précipite pas (-œ=-P®<=^>) derrière un sot.

«Ne bâtis pas ta maison à l'aide de tes exactions (atiçjop).

« Ne châtie pas tes enfants jusqu'à user de violence (<oqe),

« Pour qu'ils grandissent en âge et en force.

« Ne maltraite pas ta femme. — Elle a péché : — qu'elle emporte son bien !
« Ne maudis pas ton supérieur devant Dieu.
«Ne maudis pas celui que tu ne connais pas.

« Ne maltraite pas ton fils avec violence. — Prends sa main (aide-le '!).

«Ne fais prendre à ton fils une femme que selon son cœur à lui.

«Ne laisse pas ton fils se lier avec une compagne qui a un mari.

«Ne bâtis pas ta maison près de ton tombeau.

« Ne bâtis pas ta maison contre les temples.

«Ne marche pas avec un sot.

«Ne t'arrête pas à écouter sa parole.

«N'afflige pas le cœur de ton compagnon.....

«Ne prends pas un air superbe.

« Ne te joue pas de l'homme vénérable, ton supérieur. »

Ptolémée Glaucias paraît avoir possédé aussi un troisième livre de morale qui se trouve
à Vienne. M. Brugsch me l'avait signalé. Mais M. Bergmann en avait oublié l'existence lors
de mon passage à Vienne et je ne l'ai pu voir. Espérons que M. Brugsch pourra publier ce
précieux document démotique dont l'original hiératique est également connu de lui.

(La suite prochainement.)

LES AETS ÉGYPTIENS.

(Étude du papyrus 65 de Leyde.)

Celse ', dans son pamphlet contre le christianisme, comparaît les miracles du Christ à
ceux des adeptes des arts égyptiens et il attribuait le culte des anges à l'impression qu'au-
raient produite sur les juifs les prestiges des magiciens faisant apparaître des spectres.

1 Voir mon livre intitulé : Vie et sentences de Secundits d'après divers manuscrits orientaux, p. 10 et suiv.
loading ...