Revue égyptologique — 1.1880

Page: 145
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1880/0175
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
REVUE ÉGYPTOLOGIQUE

PUBLIÉE

SOTTS LA DIRECTION 33B

MM. H. BRUGrSCH, F. CHABAS, EUG. REVILLOUT.

ERNEST LEROUX, ÉDITEUR

libraire de la société asiatique, de l'école des langues orientales vivantes etc. etc.
28, EUE BONAPARTE, 28, A PAEIS.

Première année. N° IV. 1880.

La REVUE ÉQYPTOLOGIQUE paraît tous les trois mois par numéros de six feuilles au moins, avec
planches, fac-similé etc. — Aucun numéro ne se vend séparément.
Prix de l'abonnement annuel: Paris 25 fr. — Départements 26 fr. — Étranger 27 fr.

Sommaire : Second extrait de la chronique démotique de Paris : Les prophéties patriotiques. — Entretiens philosophiques d'une chatte
éthiopienne et d'un petit chacal Koufi. — Le reclus du Sérapeum : sa bibliothèque et ses occupations mystiques selon de
nouveaux documents démotiques. — Les arts égyptiens. — Données géographiques et topographiques sur Thèbes, extraites
par JIM. Brugsch et Eevillout des contrats démotiques et des pièces corrélatives. — Le serment décisoire chez les
Egyptiens. — Notes historiques sur les Ptolémées. — Récits de Dioscore, exilé à Gangres, sur le concile de Chalcédoine.
— Notice nécrologique sur M. de Saulcy par M. Oppert. — Correspondance. — Revue bibliographique.

SECOND EXTEAIT DE LA CHKONIQUE DÉMOTIQUE DE PARIS.

Les peophéties patriotiques.

La première partie du papyrus de Paris renfermait, — nous l'avons vu — des anec-
dotes et des récits analogues à ceux d'Hérodote ou de Froissart. C'était bien, à proprement
parler, une chronique. La seconde partie, écrite sur le revers du papyrus, tout en concernant
également des événements historiques et certaines portions, assez considérables, des dynasties
de Manéthon, a cependant un caractère tout particulier, dont on n'avait pas encore d'exemples
dans la littérature de l'ancienne Egypte.

J'ai déjà parlé très sommairement, dans une lecture faite à l'Académie en 1876, de
l'époque intéressante que concernait spécialement cette partie de notre document. En dehors
d'une mention du roi Xercôs se trouvant à la fin d'une des colonnes que nous ne possédons
plus qu'en faible partie, les rois nommés expressément appartiennent à la souche des souverains
égyptiens révoltés contre la Perse. Dans une première liste écourtée on voit figurer : Amyrtée,
que les documents grecs seuls nous avaient fait connaître avec quelque certitude, puis Néphé-
ritès Pr, Hakoris, Néphéritès II, Nechtaneb, Teos; dans une seconde : les neuf rois donnés
par Manéthon, à savoir : Amyrtée, Néphéritès Ier, Hakoris, Psammuthès, Muthès, que notre
document appelle Har, sans doute d'après un cartouche prénom, et qui, pas plus que Muthès,
n'avait encore été désigné d'une façon quelconque dans les documents égyptiens, enfin
Néphéritès II, Nechtaneb Ier, ïéos et Nechtaneb II. Tous ces rois sont dans cette seconde
liste indiqués dans l'ordre même de Manéthon ; et pour la plupart on nous donne les années
de règne, (concordant bien avec celles indiquées par l'historien égyptien et par Eusèbe), ainsi

19
loading ...