Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1912

Page: 111
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1912/0127
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
111

être non, mais nous n’oublierons pas que l’influence
de ce Salon s’étend au delà de ses portes. La Natio-
nale, qui a senti cette année le besoin de s’écar-
ter de l’arrière-garde, qu’elle avait presque rejointe,
n’y est parvenue qu’en ouvrant ses rangs plus larges
à des artistes qui ont fait leurs preuves aux Indépen-
dants.

Dans la troupe hétéroclite que nous avons sous les
yeux, nous croyons reconnaître quelques hommes
capables de nous donner les œuvres que nous dési-
rons. Et c’est pour cela que nous les verrions avec
regret s’embarrasser de controverses scolastiques et
torturer la physique et la géométrie, qui n’en peuvent
mais. S’ils croient indispensable de s’appuyer sur une
recette, le Père Corot, déjà nommé, leur fournira la
sienne, qui a fait ses preuves, et qui pourra suffire
encore longtemps à tous ceux qui ont un œil et du
cœur : « Un travail persévérant, assaisonné d’amour ! »

Jean Laran.
loading ...