Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1912

Page: 150
DOI issue: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1912/0166
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Une autre bonne nouvelle, — et toute récente, — c’est,
après plus de vingt ans d’attente, la prochaine publication
de nouveaux catalogues des divers départements du
Louvre : les difficultés d’ordre administratif et financier,
qui l’ont trop longtemps retardée, sont enfin aplanies,
grâce à l’initiative de M. Pujalet. Bientôt notre Louvre
n’aura plus à subir l’humiliation que lui infligeait la com-
paraison avec les catalogues étrangers dont le prototype
fut pourtant, — ne l’oublions pas, — celui qu’avaient
créé les Villot et les Reiset, les Darcel et les Barbet de
Jouy, mais qui ont bénéficié de tout ce que ne pouvaient
connaître au début les créateurs de la science nouvelle.

Me voici, Messieurs, au bout d’une tâche qui m’a été
depuis un an particulièrement facile et agréable, et je ne
veux pas me taire avant de remercier M. Pierre Marcel et
M. Paul Ratouis de Limay qui, l’un et l’autre, ont riva-
lisé de bon vouloir et de sollicitude pour épargner à mon
inexpérience les maladresses et les omissions involon-
taires qu’on est, en pareil cas, toujours exposé à com-
mettre.

Rapport de M. Pierre Marcel, secrétaire, sur l’état

DES TRAVAUX DE LA SOCIÉTÉ.

Messieurs,

Depuis cinq ans maintenant qu’elle s’est reconstituée et
qu’elle a convié les générations nouvelles à participer à
son effort* la Société de l’Histoire de l’Art français n’a
cessé de faire preuve, grâce au concours dévoué de ses
membres, de la plus grande activité. Au bout de cette
première période de travail, nous avons le devoir de faire
notre bilan et nous avons le droit de rappeler notre
effort, ne serait-ce que pour demander au passé des
enseignements pour l’avenir.

Nous avons eu chaque année neuf séances dans les-
quelles nos confrères ont apporté les documents qu’ils
avaient rencontrés, où ils ont exposé les résultats de leurs
travaux, où nous avons tous échangé nos idées sur les
questions qui nous sont chères. L’avancement assez sen-
loading ...