Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1912

Page: 141
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1912/0157
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
un exemplaire de cette affiche aussi intéressante que peu
connue. En voici le texte in extenso :

Plan d’une Instruction publique et gratuite
de l’Art du Dessin

en faveur des jeunes habitants de la ville de Beauvais.

Article Ier. — L’intention de Monsieur le Contrôleur géné-
ral étant d’étendre, autant qu’il sera possible, l’utilité que pro-
duit l’École de Dessin entretenue dans la Manufacture royale
de Tapisseries de Beauvais par le Sieur Oudry, Peintre de Sa
Majesté et Professeur en son Académie de Peinture et Sculp-
ture et de ladite Manufacture, il sera, au i“r mars 1750, ouvert
en ladite Manufacture une Classe d’Écoliers externes en faveur
des jeunes habitants de ladite ville de Beauvais et autres qui
voudront participer aux instructions qui en feront l’objet.

Art. II. — Ces instructions seront publiques et gratuites,
mais pour un nombre défini d’écoliers, afin de ne pas tomber
dans la confusion et dans les autres inconvénients des affluences
inconsidérées et admises sans discernement.

Art. III. — Ce nombre sera et demeurera fixé à 20 écoliers
et sera toujours entretenu complet, lors de la retraite ou du
renvoi de quelques-uns de ceux qui auront été admis.

Art. IV. — Pour former ce nombre, ceux desdits jeunes
habitants de la Ville de Beauvais qui désireront en être seront
tenus de le déclarer dans le courant du mois de février 1750,
en se faisant inscrire par leur nom, surnom, âge et les noms,
demeure et profession de leur père et mère, dans le registre
qui sera ouvert pour cet effet en ladite Manufacture par ledit
peintre et professeur du Roi. Ceux qui voudront s’y faire ins-
crire par la suite le feront dans le temps qui pourra leur con-
venir; il n’en sera point reçu qu’il n’ait huit ans accomplis.

Art. V. — Le nombre de vingt écoliers auquel on s’est
astreint ci-dessus sera tiré de celui desdits jeunes gens dûment
inscrits; et ce, par la voie du sort, laquelle sera de même mise
en usage à chaque vacance qui surviendra par la retraite ou
le renvoi d’un ou de plusieurs des écoliers actuels.

Art. VI. — Ces renvois auront lieu pour tous manquements
suffisamment caractérisés, au bon ordre et à la décence de
ladite école, jurements, propos scandaleux, défaut de soumis-
sion aux enseignements ou envers ceux qui seront chargés d’y
présider, querelles, violences et voies de fait entre les écoliers
et autres départements semblables.
loading ...