Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 178
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0187
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MUSÉES DU NORD.

MUSÉE IMPÉRIAL DE L’ERMITAGE

A SAINT-PÉTERSBOURG

LE MUSÉE. — ANTIQUITÉS. — DESSINS.

omme jadis le Louvre, comme le Vati-
can , comme le palais Pitti, comme
Christiansborg à Copenhague, le Musée
de l’Ermitage fait partie de l’habitation
du souverain. 11 se raccorde au Palais
cl'liiver par une galerie franchissant sur
deux arcades une rue qui conduit à la
Neva. Le monument présente en plan
quatre ailes perpendiculaires l’une à
l’autre réunies au centre par une cin-
quième aile dont le premier étage con-
tient trois galeries. Ces ailes sont diversement divisées suivant les
étages et les collections. La façade nord, qui comprend l’École française
est Y Ancien Ermitage proprement dit. Elle s’élève sur le quai de la
Cour au bord de la Neva. Elle a pour perspective la citadelle de Péters-
bourg et l’élégante aiguille de Saint-Pierre et Saint-Paul. A gauche se
perdent dans la brume les deux colonnes rostrales du palais de la Bourse.
Quand le soleil penche à l’horizon on a, des fenêtres de cette façade,
une des plus belles vues que je connaisse.

En suivant l’ordre chronologique, cet ensemble se divise en deux por-
tions distinctes : l’Ancien et le Nouvel Ermitage. L’Ancien Ermitage est
le bâtiment qui regarde la Neva. Il fut construit en 1768 et 1775 par
Catherine II, pour lui servir d’habitation particulière. C’est là où elle
loading ...