Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 227
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0238
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA CHAPELLE DES PORTINARI

A SAINT-EUSTORGE DE MILAN

u milieu de l’un des quartiers populeux
de Milan, au Borgo di Castello, à quelques
pas de la Porta Ticinese, se dresse une
large façade d’église, arcaturée de marbre
blanc sur un fond de briques, aux lignes
sévères, et qui, malgré de récentes res-
taurations, présente tous les caractères
d’une haute antiquité, — véritable anti-
thèse de ce style gracieux et délicat au-
quel Bramante a donné son nom : c’est
Saint-Eustorge, l’édifice religieux le plus
digne d’être étudié à Milan, après la vénérable basilique Ambrosienne
et le colossal Duomo.

Suivant des traditions fort accréditées, l’église actuelle aurait été
construite sur l’emplacement d’un baptistère des premiers temps du
christianisme et d’une basilique fondée au ive siècle par saint Eustorge,
évêque de Milan. Aucune trace ne subsiste de ces monuments primitifs.
loading ...