Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 444
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0461
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES ARTS A LA COUR DES MALATESTA

AU QUINZIÈME SIÈCLE 1
(1400-1468.)

(troisième et dernier article1.)

III.

l’intérieur DU TEMPLE DE RIMINI.

LES SCULPTEURS COLLABORATEURS DE l’aLBERTI.
RECHERCHE DES DOCUMENTS D’ARCHIVES.
CONCLUSIONS.

Supposez un voyageur, un écri-
vain épris des arts, qui visite Ri-
mini pour la première fois. La gran-
deur extraordinaire de la façade du
temple, la date superbe — 1/150 —
écrite au front du monument, la
belle unité et la noble proportion
de cette fianchata, unique peut-être
comme effet, avec ses tombeaux
singulièrement placés sous les arcs :
tout le frappe, tout l’arrête et le re-
tient.

Il entre dans le temple; il admire;
il s’étonne, mais tout d’abord il hésite
et ne saurait comprendre. Ici, ce sont
des éléphants de marbre noir qui
soutiennent les lourds piliers, divisés dans leur hauteur par trois bas-
reliefs superposés sur chaque face ; là, dans la chapelle de Saint-
Sigismond, le saint, dans sa niche, repose sur deux éléphants. Aux

U Gazelle des Beaux-Arts, 2R période, t. XIX, p. 19 et 122.
loading ...