Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 147
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0155
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
A PROPOS

DE

DEUX TABLEAUX DE REMBRANDT1

(DEUXIÈME ARTICLE)

« Si Titien et Rembrandt pouvaient voir
ce qu’on admire d’eux, disait Eugène Dela-
croix, ils seraient bien étonnés et se croi-
raient dans un monde d’imbéciles2. » La bou-
tade est amusante, curieuse, bien trouvée,
mais non pas d’une justesse absolue, et il
faut voir, dans ce paradoxe humoristique,
toute autre chose qu’un jugement définitif et
sans appel.

Il est clair, en effet, que si l’on prend
dans ses parties faibles l’œuvre complète de ces deux génies admirables,
le fétichisme contemporain se laisse parfois entraîner au delà du raison-
nable et pourrait bien (s’ils revenaient en ce monde) prêter à rire à ces
vieux maîtres. — Mais si, au lieu de prendre leur œuvre en bloc, on
procède par des choix judicieux, j’estime que, bien loin de nous traiter
d’imbéciles, ils partageraient au contraire notre complaisance à leur
endroit. L’admirable patine que le temps a mise sur leurs peintures ne
leur déplairait certes pas, et je suis convaincu qu’ils considéreraient avec
un légitime orgueil ces robustes ouvrages, arrivés intacts jusqu’à nous,
alors que les œuvres de notre temps, à peine âgées de cinquante ans,
craquent de toutes parts et menacent ruine.

\. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XIX, p. 48.

2. Lettres d'Eugène Delacroix, recueillies et publiées par Ph. Burty. Paris,
Quantin, 1878; — Avant-propos, p. xx.
loading ...