Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 476
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0493
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MADEMOISELLE CONSTANCE MAYER

ET PRUD’HON

I.

On a souvent écrit sur Prud’hon dans la Gazette, et des hommes
compétents, tels que MM. Ch. Blanc, Sensier, Eudoxe Marcille,
Charles Clément, y ont étudié la vie et les œuvres du maître
avec trop de conscience et de talent pour qu’il soit loisible à un dernier
venu d’aborder le même sujet.

A l’exclusion du plan suivi par mes devanciers, je ne m’occuperai
donc de notre illustre peintre qu’incidemment et, m’attachant, au con-
traire, d’une façon spéciale à Mlle Mayer, son élève et sa compagne, je
dirai le rôle qu’elle joua dans sa vie, son influence décisive sur sa car-
rière, puis, la présentant à son tour comme artiste, je parlerai de son
œuvre et de son talent, car, pour être moins brillante que celle de
Prud'hon, sa place n’en est pas moins marquée dans les annales de l’art
français.

Désireux de rendre mon travail intéressant, j’ai cherché les pièces
inédites et je me suis mis en rapport avec toutes les personnes qui
ont connu le maître et son élève. C’est principalement à ces dernières
que je laisserai la parole, et quand, chemin faisant, il m’arrivera de
rencontrer des documents nouveaux sur l’un ou l’autre de ces person-
nages si étroitement unis durant leur vie et jusque dans la mort, je
m’empresserai de les communiquer au lecteur. Je me contenterai de
glaner dans le champ où ils ont fait leur abondante moisson.
loading ...