Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 255
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0267
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES DESSINS D’ALBERT DÜRER1

(neuvième article)

XIX.

Durer rentre à Nuremberg dans la
seconde moitié de l’année 1521. Il est
parvenu , après ce glorieux et utile
voyage dans les Pays-Bas, à une sorte
de seconde maturité. Les dessins du
carnet de voyage, les portraits surtout,
attestent cet entier développement de
son génie. Les dernières années (1522-
1528) de sa trop courte carrière seront
encore au-dessus des précédentes, sinon
pour la gravure, au moins pour la pein-
ture et le dessin. Ici l’influence des
chefs-d’œuvre flamands est manifeste;
toute trace d’archaïsme a disparu; le
pinceau et le crayon acquièrent une
liberté et une largeur nouvelles ; aussi
est-ce pendant cette période que le
maître produit ses œuvres les plus parfaites, le portrait cl’homme con-
servé à Madrid, celui de Holzschuher2 et les deux panneaux des Quatre
Apôtres 3.

Mais avant de mettre la main à ces morceaux hors ligne, Dürer

Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XV, p. 598; t. XVI, p. 221, 316,
427, 531; t. XVII, p. 241, 314; t. XIX, p. 58.

2. Ce portrait se trouve au Musée Germanique de Nuremberg.

3. Conservés à la Pinacothèque de Munich.
loading ...