Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 19.1879

Page: 298
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_1/0311
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
298

GAZETTE DES BEAUX-ARTS.

marbre, soit blanc, soit rouge ou entremêlé, y ferait bien ; qu’au reste, il
s’étonnait qu’en France l’usage n’eût point été introduit de monter en car-
rosse et en descendre à couvert, et que les maisons, au moins les plus consi-
dérables, n’eussent pas cette commodité; qu’à Rome les artisans même
l’avaient; que si l’on avait fait trois loges au lieu où est le vestibule, elles
auraient donné cet avantage et avec cela la vue plus entière du jardin et
beaucoup plus de gaieté à la maison. Le Cavalier avait condamné les fenêtres
qui se trouvent au-devant des rampes de l’escalier, dont le milieu ne répon-
dait pas au milieu desdites rampes; il aurait trouvé plus à propos de faire
l’ouverture d’une seule fenêtre vis-à-vis de la rampe du milieu. Au sujet
des planchers, qui ne se rapportent point les uns aux autres, pour raison de
quoi il fallait hausser ceux de deux ou trois chambres pour attraper le niveau
du plancher de la salle, il a dit qu’il fallait hausser ceux des chambres petit
à petit, en commençant dans le passage de chaque porte où l’on pouvait
gagner quelques pouces et attraper ainsi insensiblement la hauteur de ce
plancher de la salle. A dire vrai, cette maison a été si mal construite, soit
pour la solidité, soit pour les planchers où l’on a fait entrer une quantité
horrible de bois qui écrase les murs, qu’il fait perdre bien de l’espace, de la
hauteur et coûte épouvantablement. Il s’est excusé toujours de dire son sen-
timent, et ne l’a fait savoir qu’en répétant à toute occasion : « Si c’était à
moi, la maison, je ferais ainsi et ainsi. » Mme de Lionne a enfin prié le Cava-
lier de lui donner un dessin, afin que ses avis se pussent exécuter, ce qu’il
a promis, et que pour cet effet, un jour de fête, il enverrait le signor
Mathie prendre les mesures.

LUDOVIC LALANN E

(La suite prochainement.)
loading ...