Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 5. Pér. 1.1920

Page: 197
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1920_1/0213
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L’AMPHITHÉATRE DES CHIRURGIENS

ET

L’ÉCOLE DES ARTS DÉCORATIFS

Les bâtiments occupés actuellement par
l’Ecole nationale des Arts décoratifs, bâti-
ments qui sont menacés de disparaître dans
les projets d’élargissement de la rue de
l’École-de-Médecine et dont l’exiguité et
la vétusté ont été si souvent incriminées,
furent élevés à la fin du xvnc siècle pour
la Confrérie des Chirurgiens de Paris. Les
chirurgiens les occupèrent jusqu’en 1776;
à cette date, leur école fut transportée dans
un nouvel édifice qui est aujourd’hui l'École
de Médecine, tandis que leurs anciens locaux
étaient attribués à l’Ecole royale gratuite de
Dessin, fondée depuis dix ans par le peintre
Bachelier et qui est devenue depuis l’Ecole
nationale des Arts décoratifs L

La Confrérie des Chirurgiens, dont l’éta-
blissement remontait au temps de saint
Louis, était placée sous l’invocation de saint
Corne et de saint Damien et elle s’était installée dès son origine dans les
dépendances de l’église Sainl-Gôme, laquelle se trouvait au coin de la rue

1. Les renseignements qui vont suivre, particulièrement ceux qui concernent I Ecole
des Arts décoratifs, sont tirés en grande partie des archives mêmes de 1 École, très peu
explorées jusqu’ici. Les recherches que j’ai pu y faire avaient été précédées toutefois par

I. - 5e PÉRIODE. 1 2h
loading ...