Grandidier, Philippe André
Essais historiques et topographiques sur l'église cathédrale de Strasbourg — Paris, 1782 [Cicognara, 4023-1]

Page: 254
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grandidier1782bd1/0274
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
âj4 Essais svr la Cathédralè

Les facrifties font au nombre de ftx. i. Celle
du Grand-Chapitre, bâtie en 1744 , fur les
deffeins du S.r Maffol, architecte de M. le
Cardinal de Rohan, qui eft en même tems
la falle capitulaire des Seigneurs Princes &
Comtes qui le compofent. C’était auparavant
la facriftie de la paroiffe de S. Laurent. Elle
parvint au Grand-Chapitre par l’échange de
fon ancienne facriftie, qu’il fit la même année
1744 avec le Grand - Choeur. 2. La facriftie
du Grand-Chœur dans l’emplacement de l’an-
cienne chapelle de S. Jean-Baptifte. Les armoi-
res , qui s’y trouvent, furent polées en 1720.
Cette facriftie a trois portes , dont l’une donne
dans l’églife, l’autre dans le cloître & la cour
du Séminaire, & la troifieme dans une petite
cour qui conduit dans la rue des freres. 3.
La facriftie de la paroiffe de S. Laurent, près
la porte de ce nom , qui eft en même tems
la facriftie des Chapelains & Vicaires de la
Cathédrale. Elle était avant l’année 1744
celle du Grand-Chapitre. 4. La facriftie des
chantres derrière l’autel du Chrift. j. La
facriftie des enfans de-chœur , des bédeaux &
des fuiffes , bâtie en 1744 , qui forme en
même tems la facriftie extérieure, ou l’anti-

vant ces chapelles, au moment d’ordinaire où fe confomme
te faint facrifice. On pourrait y remédier, en ne permettant
de commencer ces meffes baffes qu’au retour de la proceffion
dans le chœur. Lçs anciens ftatuts de la Cathédrale étaient
feten plus rigides fur ce point. Ceux de 131 S défendent même,
fous peine d’excommunication , d’y dire des meffes baffes
pendant tout le tems de la grand’meffe & des petits* heures»
loading ...