Grandidier, Philippe André
Essais historiques et topographiques sur l'église cathédrale de Strasbourg — Paris, 1782 [Cicognara, 4023-1]

Page: 409
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grandidier1782bd1/0429
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
'de Strasbourg , Livre II. 409

CHAPITRE DIX-SEPTIEME
ET DERNIER.

Fabrique de la Cathédrale.

La fabrique de la Cathédrale de Strasbourg,
une des plus riches de la France & de F Alle-
magne («), n’eSt point administrée comme
celles des autres églifes de prefque toute la
Catholicité. Le Magistrat de la ville en gere
feulles revenus, & il nomme en cette qualité
le receveur général , ainfi que les trois
directeurs. Ceux-ci font tirés du corps de la
magistrature perpétuelle. Ce font un Stett-
meiStre , un Aifesffeur de la Chambre -des
Treize & un Afi'eSTeur de celle des Quinze.
C’eSt pardevant ces directeurs, que Se rendent
les comptes de recette & de dépenfe , fans
l’aSEStance d’aucuns députés foit de l’Evêque,
foit du Clergé de la Cathédrale (Z>). La

( a ) Elle eft Seigneur de la moitié du village de Kehl. ,

( h ) Schad , pag. 106 & feq. rapporte les noms des Direc-
teurs de la Fabrique, depuis l’an 1420 jufqu’e’n 1617. On lit
dans un acte de 1399 Johannes de Kagcnecke, Senior-± Johan-
nes. Sturm. de Sturmecke , Wilhelmus dicius Met^ig .*••, Magijlcr
Scahinorum civitatis Argcntinen fis , Gubernatores Fabrictz Ec-
clefs. Argcntinetifis. Voici les noms de Mrs. les Directeurs
attuels :

1769. Philippe-Léopold-Amlré, Baron de Neuenftein, Stett-
meiftre , de la religion catholique.

1780. Élic Brackenhoffer , Affeffeur de la Chambre des
Treize , de la religion proteftante.

Ï771. Jean-Philippe Dorfner , Affeffeur de la Chambre des
Quinze , de la religion catholique.
loading ...