Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 16
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0027
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
16

SUR UNE STÈLE DE SENOUSRIT IV

WB\ I

1


la sta

C'est bien peu, on le voit, mais cependant nous pourrons tirer encore de ces trop
courtes lignes d'utiles renseignements.

Les noms de des trois premiers Senousrit sont : 1° 2° 1 S ],

n^^T' ^elui C'e notre stè1e est Î^P"f"^^ (ïui appartient au Senousrit IV.^dont
ue n° 42026 du Caire nous a révélé l'existence1. Il résulte de ceci que le cartouche
de Senousrit du cintre de la stèle n'appartient pas à l'un des trois premiers Senousrit,
mais au quatrième, celui de la XIIIe ou XIVe dynastie, et que le texte du cintre peut
être rétabli (sauf titres royaux supplémentaires) de la façon suivante :

Si la statue n° 42046 nous aide à compléter la stèle n° 767 de Karnak, la stèle, par
réciproque, complétera une lacune importante de la statue du Caire. En effet, sur
celle-ci, une cassure nous avait privé du nom d'Horus de Senousrit IV : la stèle nous
le fournit; c'est J^ qui, d'ailleurs, n'a rien cle commun avec ceux des trois pre-
miers Senousrit qui sont : 1° "f" P > 2° ^^>\fm, 3o=]f|f ^

rit IY

Il résulte de cela que nous possédons actuellement le protocole complet de Senous-

0M

n

AAAAAA

^1

ce qui,

une fois de plus, comble une lacune du Livre des Rois.

La stèle de Karnak a, en outre, l'avantage de nous montrer que Senousrit IV régna
très réellement, si peu que ce fut, et ne fut point un ancêtre de convention, comme on
est parfois sujet à le croire. Tous ces rois encore mal connus des XIIIe et XIVe dy-
nasties ont bel et bien régné, et, en dépit des théories qui voudraient nier jusqu'à leur
existence, nous devons nous habituer à eux et grouper peu à peu les monuments qu'ils
nous ont laissés.

Les fragments du texte qui nous sont demeurés donnent comme contexte la louange
de Senousrit IV au sujet de ses consécrations au dieu Araon. Je croirais assez volon-
tiers que consécrations et louanges peuvent être datées du jour de l'intronisation royale
qui, dans ce cas, aurait eu lieu le premier jour de Payni.

Karnak, 24 niai 1907.

1. Legrain, Catalogue général des Antiquités égyptiennes, Statues et Statuettes de rois et de particu-
liers, seconde partie, t. I, n° 42016, où la bibliographie de la statue est fournie.
loading ...