Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 73
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0084
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
le dossier de la famille de nibnoutirou

7:5

A/W"A* J -~ ~mnmr

> n i i i î_i /vww\

«SJ AAAAAA AAAAAA l_i I W I ^ ..i ■*! AAAAAA - I «£J 1_I

I I I

LE DOSSIER DE LA FAMILLE NIBNOUTIROU

PAR

Georges Legrain

PREMIER ARTICLE

Voici près de deux ans que, dans le Recueil de Travaux, j'exposais, dans mes
Nouveaux Renseignements sur les dernières découvertes faites à Karnak, les premiers
résultats que m'avait fournis le groupement des généalogies des membres de la famille
Nibnoutirou-Neseramon-Nsipakashouti.

Les recherches de 1906 ont porté le chiffre des statues retrouvées de 719 à 750,
celles de 1907 à 779, et, parmi ces statues, quelques-unes sont venues se joindre au
groupe si nombreux de la famille Nibnoutirou-Neseramon. Entre toutes, la plus im-
portante est celle qui porte le n° 728 de fouille (25 mai 1906) et le n° 38581 du Musée
du Caire. Elle appartient à un nommé °L"=| t? ^ Djotbastitefankh, fils de Hor.

Son étude, l'étude de documents nouveaux, m'ont obligé à modifier en certains
points le tableau généalogique de 1905, et, en attendant que le catalogue que j'ai dressé
des statues de Karnak paraisse, j'ai l'intention de rassembler dans ce travail le dossier
de cette famille, de façon à ce que chacun puisse étudier les pièces à loisir et juger
si, en définitive, j'avais raison, dès 1905, d'avancer à mon tour que les XXIIe et
XXIIIe dynasties étaient collatérales et que le véritable Osorkon III n'était pas celui
qui figure actuellement au Livrée des Rois, mais celui du temple d'Osiris-hiq-djeto de
Karnak, l'Osorkon Si-Isit-miri-amon Ousirmari.

La fin cle notre travail montrera, croyons-nous, une fois de plus que, quoique bien
des modifications aient été apportées au tableau généalogique de 1905, les résultats
scientifiques qu'il nous avait fournis demeurent sensiblement les mêmes.

Ceci dit, nous étudierons chaque monument à part, ne gardant que les documents
généalogiques qu'il nous fournira, renvoyant pour le surplus au Catalogue général du
Musée, Statues de rois et de particuliers, que j'espère voir bientôt imprimé entièrement.

Pour nous repérer plus facilement ensuite, nous indiquerons par des chiffres ro-
mains l'ordre d'apparition dans nos tableaux généalogiques des personnages (le même
nom.

Document 1

Statuette de Ç^|t)<?'^" Djotbastitefankh, fils de Hor. Calcaire très fin. Hau
teur, 0m335. (Karnak n° 728.)

KECUKII., XXX. — NOUV. SÉK., XIV. 10
loading ...