Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 17
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0028
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
UN DOSSIER SUR HOROUDJA, FILS DE HAROUA

17

UN DOSSIER SUR HOROUDJA, FILS DE HAROUA

PAR

Georges Legrain

Il est parfois délicat ou difficile d'attribuer, d'après les textes, une origine certaine
à un monument provenant d'un achat quelconque. Nous prendrons, comme exemple,
une statuette encore inédite de la collection donnée par M. Rostovitz-Bey au Musée
d'Athènes. Elle est en granit gris, haute de 0m45, et nous montre un personnage ac-
croupi, les bras croisés, serrant dans la main droite un linge 1 qui n'est autre qu'un
mouchoir. La perruque est lisse, basse sur le front, sans oreillettes, dégageant les
oreilles, tombant sur les épaules en s'arrondissant à la partie inférieure. Les sourcils
sont rubanés. Tous ces caractères dénotent ce que j'appelle maintenant la fin de
« l'époque de Montouemhaït » désignant ainsi la période de l'histoire d'Égypte qui va
depuis la fin de la XXIIe dynastie jusqu'à la XXVIe, période pendant laquelle ce per-
sonnage joua, au moins à Thèbes, un rôle si considérable.

La technique parait thébaine, la coiffure indique la fin du règne de Psamétique Ier,
mais, quant à la provenance, il me semble, comme je le disais en commençant, très
délicat de la préciser rien qu'avec les textes qui couvrent la statue. Les voici :

A. — A l'avant de la statuette, des genoux aux pieds, quatre colonnes : j ^^^^

Dft 4 -TV I , ff) -9 I

0

B. — Trois lignes verticales se lisent au dossier : i 1 ©<Û>-=^ ^^^^ ^-ryfW

C. — Ligne gravée sur la tranche du socle à droite :

D. — Ligne gravée sur la tranche du socle, à gauche : ^ """^ il ^pj]

îrH-mksnn *i ° vu ni

q ( «=i 1 11 /wwv\ I <CZT> T aa/w\a W\S 7l eiii kl V

Si nous prenons au pied de la lettre les renseignements fournis par cette statue,
nous apprendrons que cet Horoudja, fils d'Haroua, était grand prêtre de Râ à Hélio-
polis (B) et prophète d'Horus d'Athribis (C). Nous ne ferons que remarquer, en passant.
qu'Osiris d'Abydos, qu'Osiris de Mendès, ou Osiris-dans-la-tente-du-dieu, sont invo-
qués pour fournir à Horoudja les biens funéraires dont il pourrait avoir besoin.

De là, nous pouvons induire qu'Horoudja pontifia jadis à Héliopolis et à Athribis,

RECUEIL, XXX. — NOUV. SÉR., XIV.
loading ...