Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 45
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0056
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES CONSTRUCTIONS RURALES DE LA CHALDÉE ET DE L'ASSYRIE 45

ni d'un loup, mais bien certainement d'un chien, d'un dieu chien prenant son fidèle
adorateur sous sa protection immédiate1.

Quant à Osiris Khontamenti lui-même, la seule trace qui reste de son origine ca-
nine est le fait que sur la châsse divine, représentée dans le temple de Séti Ier à Abydos,
aussi bien que sur sa barque2, nous voyons deux chiens couchés, l'un à l'avant, l'autre
à l'arrière du petit naos, dans la pose habituelle à Anubis, regardant vers le symbole divin
dressé entre eux deux. Aucune des autres barques ou châsses figurées dans le même
temple n'est accompagnée de chiens, loups ou chacals, et cette circonstance mérite d'être
signalée, quoiqu'elle puisse n'être que fortuite.

XI. — Le roi [y*? <=zr'

J'ai cherché dans une précédente note à ranger le roi dans la catégorie des

Zoser que nous connaissons et qui paraissaient jusqu'ici être au nombre de trois. Il sem-
blerait cependant qu'il ait pu y avoir plus de rois de ce nom, car nous avons sur un
monument du Musée du Caire un cartouche qui ne correspond ni à l'un ni à l'autre des
noms hiéroglyphiques connus, pas plus qu'à leurs transcriptions grecques. C'est un
fragment de bas-relief provenant de Saqqarah, de la tombe de n w (époque ra-
messide)3 : sur la gauche, le dieu Ra Harmatchis est accroupi, suivi d'un autre dieu cou-
ronné du pschent, presque complètement disparu ; on voit encore les traces d'une
troisième divinité. Devant eux sont agenouillés trois rois, l'urœus au front, faisant un
geste d'adoration de la main gauche et tenant de l'autre le j\ Les cartouches placés à
côté de ces rois sont /" \ z' N /7""V les deux derniers sont bien connus, mais,

fw u ^ u-f ru

quant au premier, il <=z=> | | semble bien, d'après les premiers signes du

nom, devoir être rangé (J U dans la IIIe dynastie, avec les autres Zoser ;

je ne puis cependant V_J me hasarder à le classer, surtout étant donné

que le monument où il est nommé est très postérieur.

LES CONSTRUCTIONS RURALES DE LA CHALDÉE ET DE L'ASSYRIE

par

Max Ringelmann

Professeur à l'Institut National Agronomique

§ 5. — Annexes des habitations humaines; cuisines; fours;

lieux d'aisances.

Place a trouvé les cuisines et boulangeries dans les dépendances de Khorsabad ;
nous sommes surpris qu'il les indique comme devant desservir tout le palais, le sérail

1. Au Musée du Caire, une statue d'époque ramesside, trouvée dans la cachette de Karnak, représente un
prêtre qui porte sur l'épaule droite le titre ^ | ■ Faut-il y voir le dieu Khontamenti ? Je n'oserais le
dire d'une manière certaine.

2. Caulpeild. Temple of the kings, pl. Il et III.

i • 3. Entrée 33258 (Saqqarah, 1893-99, n" Loret 200). Calcaire, longueur 0m68, largeur 0"'22. (Renseignement
fourni par m. Legrain.)
loading ...