Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 208
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0225
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
208

L'ASSAUT DES PLACES FORTIFIÉES

montre bien que Léontopolis était près du centre du Delta, tandis que Nébicheh est à
la lisière du désert oriental.

Hiéroclès place Léonto dans la seconde éparchie d'Auguste, avec Athribis, Hélio-
polis, Bubastis, Horbeit, Arabia et Clysma, alors que Mendès et Tanis sont de la pre-
mière éparchie. Même classification est fournie par Ammien Marcellin, qui donne
Péluse comme capitale de FAugustamnique première et Léontopolis comme capitale
de l'Augustamnique seconde, et conforme à la liste des évêchés conservée par Pococke.
Enfin, si l'on descend à l'époque arabe1, on voit que Benou ou Bena, la moderne Be-
naïeh, résurrection de Léontopolis saccagée, comme nous l'avons reconnu plus haut, est
encore le chef-lieu d'un district voisin de ceux d7Athribis, Nawa et Basta, tandis que
Nébicheh n'est mentionnée nulle part et n'a joué aucun rôle à aucune époque de l'his-
toire.

Ce faisceau de preuves me paraît concluant. Tell-Moqdam, ancienne Léontopolis,
Natho, Buto, marquent le site de la capitale de la XIXe nome de la Basse Égypte, et
Nébicheh, nulle au point de vue politique, n'a été au point de vue religieux qu'une copie
de cette ville, tout comme Tanis et Pachnamunis s'étaient efforcées de calquer l'orga-
nisation sacerdotale de Thèbes.

Il est curieux que le nom d'Amu ne figure pas dans la liste des villes du domaine
d'Auput sur la stèle de Piankhi. Le scribe qui rédigea cette inscription bien loin de là,
à Napata, a-t-il confondu ( et ^ ? Pour ® > 011 Peu^ retrouver

vestige de ce mot dans ~ qUj; au papyrus du Fayoum, représente le XIXe nome.

Comme document sur la situation du fief de ce prince, on peut encore remarquer
qu'Auput vint faire sa soumission à Memphis, en même temps qu'Akanoch de Sebennys,
Pétisis d'Athribis et Osorkon de Bubastis, ses voisins du centre du Delta; s'il ne s'était
pas senti directement menacé, il eût attendu, comme les autres princes des parties plus
reculées de la Basse Égypte orientale, ceux de Mendès, Hermopolis, 'Arabia, etc.,
que le conquérant eût accentué sa marche vers le nord.

Tout cet ensemble de renseignements me parait concourir à la démonstration du
fait qu'Auput avait pour domaine le XIXe nome de la Basse Égypte, le Léontopolite,
dont l'emplacement de la métropole est marqué par les buttes connues sous le nom de
Tell-Moqdam.

L'ASSAUT DES PLAGES FORTIFIEES

par

Eugène de Passypkinn

Capitaine de la Garde impériale russe

Dans la dernière livraison de la Zeitschrift fur âgyptische Sprache (B. XLIV,
S. 36 ff.), M. K. Sethe, en faisant une critique sur la traduction généralement adoptée

1. Maqrizi traduction Bouriant, clans les Mémoires de la Mission française au Caire, p. 207-203.
loading ...