Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 202
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0219
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
202

le roi auput et son domaine

35 a e-llp^M ,

1. Ces deux phrases qui commencent les ligues 26 et 27 ont été déplacées par le copiste (voir B, 1. 160-161)

LE ROI AUPUT ET SON DOMAINE

par

G. Daressy

Parmi les récentes acquisitions du Musée du Caire figure un gond en bronze, ayant
dû faire partie d'une porte de grande dimension, telle que celle d'un temple1. Il est
long de 0m 54, haut de 0m 20 dans la partie rectangulaire qui enserrait le vantail et de
0m 37 vers le pivot conique, dont la pointe est brisée. L'épaisseur est d'environ 0mll,
y compris le vide de 0m095 entre les flancs. Vingt-trois chevilles de bronze à tête ronde
d'un côté, rivées au revers, traversaient les deux plaques et le panneau qu'elles assu-
jettissaient.

A onze centimètres du bord supérieur, un encadrement rectangulaire de 0m028 de

hauteur renferme cette inscription, soigneusement gravée : GlJJ^L^I=l)I

. p—s -9© rl^TûkpJ fc=> K fl1=5 • 1 ^ A-U^ThQ En (jessolls

î «m* /wwna e> V o ^ -g A ^ ~ X H ^ ^ t^?U <=> ^^J/AT' n ess0U!5

du cartouche de la reine, descendent deux colonnes d'hiéroglyphes, de plus petite di-

raension; |=H i i ^l^Mll ^ ™ TV^^lli-

Le dernier signe du nom de la reine est mutilé; je crois y voir JPl, mais sans

aa/w\a » | 0 l

pouvoir affirmer cette lecture. | Tf m'es^ du reste, inconnu, et, comme il n'est

guère probable que le nom soit théophore, il doit être géographique, analogue à
\ u « la Hittite », nom de la femme d'Amasis; on peut songer à ^ , pour

\ , « la Galilée », ou même à la ville de Gath en Palestine.

La petite inscription ne se laisse pas traduire facilement, et, pour commencer, le
premier signe est douteux, il pourrait être r-^-,, c±^, ou appartenir au signe q dont
la partie supérieure serait détruite. Cette dernière supposition aurait l'avantage de nous
donner un sens, en prenant qT pour le mot |^|1q « clore, fermer », on pourrait tra-

1. N° d'entrée 38262.
loading ...