Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 30.1908

Page: 218
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1908/0235
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
218

STÈLE DE L'AN VIII DE RAMSÈS II

Ramsès II, aimé comme le soleil ». Et voici que vous avez trouvé près de là une autre
carrière de pierre noire pour de grandes statues dont les couronnes seront de pierre de
grès et qui s'appellera « la Carrière de Ramsès II, le roi des deux pays ».
20 © <=> .^Sp ^ e= loi] <e*i



/-aaaaaa iii c mnDu oui î aww i —h—, A o i /www ^ msl y \ 'u a m * a

Et voici que vous avez trouvé une autre carrière de calcaire (?) dont la couleur est comme
celle de l'argent lavé, et qui s'appelle « la Carrière de Ramsès II, aimé comme Ptah » ;
car c'est ici [moi,] le roi des deux Égyptes, Ramsès II, qui donne la vie. »

Ce texte nous donne d'abord des indications géographiques sur la région héliopoli-
taine. Il nous la décrit ainsi : « La montagne d'On est située en avant du temple du
Soleil, au nord de celui de l'Ennôade et en face de Hathor, maîtresse de la montagne
Rouge » :

Temple
du Soleil.

Temple
de l'Ennèade.

(Hathor)
Montagne Rouge.

Ensuite, il nous informe que Ramsès II fit exécuter pour lui-même, en Tan VIII,
une statue colossale d'un grand bloc qu'il trouva dans la montagne Rouge. Tout près,
il vit également une autre carrière bonne à fournir des statues en grès. Ces deux car-
rières, qui sont encore visibles dans la montagne, furent nommées par lui « Carrières
de Ramsès II, fils de Ptah ». Derechef, il les fit exploiter et il en tira d'autres statues
pour les temples de Ptah de Ramsès II, d'Ammon de Ramsès II et d'Aanakhouitou
Ramsès. Le temple du Soleil fut rempli de sphinx et de statues représentant Ramsès II
poussant des urseus ou agenouillé et portant une table d'offrandes. Les artistes avaient
reçu de grandes récompenses et des éloges, ainsi que des biens de toute sorte. Chacun
d'eux recevait chaque mois sa ration en pains, en viandes, en galettes, etc., et encore
du parfum en nombre pour oindre sa tête chaque décade, des vêtements chaque année
et des sandales chaque jour, si bien qu'il n'y aura ni de malade ni de souffrant par
besoin. Le roi engagea, pour ces vaillants artistes, des chefs d'ouvriers pour les appro-
visionner de poissons, et d'autres pour faire des cordes et pour fabriquer des cruches,
des pots et des vases, afin qu'ils puissent se rafraîchir pendant la saison chaude. Il or-
donna à la terre du Sud de faire des transports au Nord, et à la terre du Nord d'ex-
pédier au Sud, par voie du Nil, le blé, l'orge, le froment, la lentille et la fève en faveur
de ses artistes. Enfin, ces derniers trouvèrent dans la montagne d'Abydos, qui a été
visitée par le roi, deux carrières, l'une en granit noir et l'autre en calcaire, qui sont
bonnes à fournir des statues et qui ont pris le nom de Ramsès II.
loading ...