Ars: časopis Ústavu Dejín Umenia Slovenskej Akadémie Vied — 1.1967

Page: 82
DOI issue: DOI article: DOI article: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ars1967/0244
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
à celui de Stosz à Nuremberg. Il est probable que
Paul, en prenant pour modèle pour les détails
plastiques, Marie de Cracovie qu’il connaissait de
son autopsie, s’inspira en même temps du thème
et de la composition même du projet de Bamberg.
En témoigne également l’application par Paul du
motif de l’ange aux mains levées qui se trouve
dans le dessin de Stosz, bien qu’il ne soit pas dans
le retable même de Bamberg.
Mais si le groupe de Betleem a été créée vers 1510
alors que le projet cracovien du retable de Bamberg
l’a été en 1517, comme le date Dettloff, en ce cas,
ou bien il ne serait pas possible que Paul se soit
inspiré du modèle de Bamberg, ou bien nous
devons admettre que Betleem a été créé après
le retable de St-Jacques de Levoča. Il reste ce-
pendant une autre possibilité. Dettloff suppose que
le projet de Bamberg a été créé en 1517 étant
donné qu’en ce temps André Stosz, fils de Wit,
se trouvait au chapitre de la province des carmes
de Nuremberg comme prieur de Budapest.36 Pour-
quoi cette œuvre „expiatoire“ dut-elle être créée


seulement en cette année, il est difficile de le
comprendre. Les arguments de Dettloff selon les-
quels le maître aurait voulu justement en ce temps
laver sa honte, ne sont pas convaincants. Stosz
s’était pourtant réfugié au couvent des Carmes
en 1503 déjà. C’est à cette époque que pu être
créé ce projet comme expression de reconnaissance
du maître pour le couvent qui l’avait hébergé.
Il exprima cette reconnaissance au moyen du
projet du retable de Noël, espérant visiblement
pouvoir le réaliser bientôt. Malheureusement, après
avoir quitté son asile, maître Wit fut écroué et dut
comparaitre devant le tribunal. Le projet attendit
donc longtemps avant d’être réalisé.
Une dizaine d’années avant la réalisation du
retable de Bamberg maître Paul créa son groupe
de Noël dont le programme était basé jusqu’à
un certain point sur le projet de Stosz. Il est
possible que Paul comptait réaliser à la place
de Stosz le retable que le vieux maître avait projeté.
Cette pensée donnait peut-être des ailes à son
travail dans lequel il voulait se hausser au niveau
du génie de Stosz. Les sculptures de Betleem
étaient effectivement destinées à un retable dont
on ne sait ce qu’il est devenu. Le sort de Stosz
s’étant amélioré, celui-ci put de nouveau réaliser
de grandes commandes et le groupe de Noël de
maître Paul ne put, il se peut, accéder à la place
que lui destinait l’artiste de Levoča. C’est ce qui
explique pourquoi l'on ne sait rien d'autre au sujet
de ces sculptures à part qu’elles ont été cachées
dans une cachette de l’hôtel de ville de Levoča.
Néanmoins, une mention intéressante sur la visite
de l’église de l’archidiacre de Sacz en 1608 nous
donne une éventuelle réponse quant au sort de cette
œuvre avant qu'elle ait été cachée à Levoča.37
Il découle de cette note qu’une scène de Noël
composée de figures sculptées grandeur nature,
disposées autour de l’autel se trouvait à l’église
paroissiale de Sromowce Nizne. Il est possible que
cette nouvelle ait trait aux sculptures de Betleem
de maître Paul. Etant donné que les sculptures
de Noël ont été découvertes dans leur cachette
de l’hôtel de ville de Levoča 90 ans seulement
après la visite de l’archidiacre de Sacz, il se peut
qu’elles soient restées pendant ces années à Sro-
mowce Nizne.
21. Marie de Betleem. Eglise St. Jacques de LevoiSa.

82
loading ...