Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 2.1869

Page: 351
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1869_2/0363
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXPOSITION DE L’UNION CENTRALE.

351

ajoutons que nous avons observé d’autres inscriptions chinoises, dynas-
tiques ou votives, sur des faïences persanes bien caractérisées et à décor
national.

Volontaires ou forcées, les relations dont nous parlions plus haut ont
donc existé, et, soit à titre gracieux, soit autrement, le souverain de la
Perse a dù faire inscrire avec soin, sur des ouvrages sortis des mains de
ses meilleurs artisans, le nom d’un potentat étranger. Ces choses sont
moins rares qu’on ne croit dans l’histoire agitée des peuples de l’extrême
Orient, l’Exposition même se charge de le démontrer, puisque deux
petites coupes en émail cloisonné de l’Inde, de la collection Martina,
portent, en dessous, en beaux caractères chinois, le mot tribut.

A. JACQUEMART.
loading ...