Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 2.1869

Page: 529
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1869_2/0545
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES INDUSTRIES DE LUXE

A L’EXPOSITION DE L’UNION CENTRALE

'Union centrale des Beaux-Arts ap-
pliqués à l’Industrie a presque réa-
lisé, par la composition de ses expo-
sitions bisannuelles, une partie du
problème qu’on essaye de résoudre
à propos des Salons. Ses expositions
sont dues à l’initiative privée, elles
fonctionnent en dehors de toute at-
tache gouvernementale, elles ne ren-
ferment que le nombre d’objets suf-
fisant pour exciter l’attention et ne
point fatiguer l’esprit, elles tiennent
le public au courant des oscillations du goût dans les industries de haut
luxe.

Celle de cette année est sensiblement supérieure aux précédentes. Il
y a plus d’ordre dans le rangement général, les grandes maisons ont fait
plus de frais dans l’appropriation de l’emplacement et l’abondance des
morceaux exhibés, l’émulation a été plus vive et mieux entendue.

Je ne sais si le public a été plus, aussi, ou moins nombreux. C’est
l’affaire des tourniquets. Mais il m’a semblé, toutes les fois que je l’ai
suivi, le dimanche surtout, qu’il examinait avec intérêt des vitrines plus
riches et plus agréables que jamais.

Cette tendance de la foule à comparer les objets quelle voyait dans
la nef avec ceux quelle venait de voir dans les salles du Musée oriental
est un des résultats les plus importants qu’aient obtenus, dans ces der-

II. — 2e PÉRIODE. 67
loading ...