Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 2.1869

Page: 451
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1869_2/0464
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
UNE ÉPIGRAMME DE MICHEL-ANGE

LA CHAPELLE DES MÉDICIS.

Toute la simple et fière
église de Saint-Laurent est
envahie par les tombeaux des
Médicis. Leurs ombres se
partagent les nefs, les cha-
pelles, les sacristies. Le chef
de la race, le vieux négo-
ciant, Jean de Médicis, dort
dans la vieille sacristie , en
compagnie de sa bonne femme
Piccarda et de ses petits- fils
Jean et Pierre. Costne l'An-
cien, son fds, celui qu’un dé-
cret public surnomma le Père
de la patrie, est couché au
pied du grand autel, sous un
riche pavé de porphyre et de
serpentine. Cosme Ier, Fran-
çois 1er, Côme II et Côme 111
gisent ensemble dans une
somptueuse chapelle que la main même d’un Médicis avait dessinée
et qui doit à leur présence le titre de Chapelle des Princes. Et les
deux plus beaux tombeaux de la famille appartiennent à deux de ses
morts les plus insignifiants, Jules II, duc de Nemours, et Laurent II,
enterrés l’un et l’autre dans la sacristie nouvelle.

Les deux tombeaux sont de Michel-Ange ainsi que la construction de
la sacristie elle-même. C’est surtout pour voir ces deux chefs-d’œuvre.
loading ...