Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 2.1869

Page: 426
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1869_2/0438
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXPOSITION

I) E

L’UNION CENTRALE DES BEAUX-ARTS

APPLIQUÉS A L’INDUSTRIE

LES ÉCOLES DE DESSIN.

e qu’il y a de nouveau et d’instructif dans
l’exposition des écoles de France récem-
ment ouverte au palais des Champs-Elysées
par l’Union centrale des Beaux-Arts appli-
qués à l’Industrie, c’est non-seulement la
série des études courantes exécutées par
les élèves et dirigées par leurs professeurs
ordinaires, mais encore les travaux qui
répondent aux sujets de concours spéciaux
proposés pour la première fois par l’Union centrale à toutes les écoles de
France.

Tour l’organisation de ces concours on a dû classer et coordonner les
divers modes ou exercices du dessin, considéré non plus comme art
d’agrément, comme simple procédé technique, mais comme moyen
précieux de traduire par les formes, à quelque degré que ce soit, les
inspirations du sentiment personnel. Le programme présenté par l’Union
centrale est donc un résumé didactique à peu près complet des connais-
sances qu’embrassent aujourd’hui la science et l’art du dessin. L’étude
du modèle dessiné ou sculpté, par la graphie ou le modelage d’abord ;
puis les exercices de composition, où l’élève crée spontanément d’après
un programme écrit, constituent la partie des concours qui correspond à
l’étude de la fleur, de l’ornementation, des animaux et de la figui'e,
nécessaire aux artistes de l’industrie, dont on s’efforce ici d’améliorer
l’éducation générale.
loading ...