Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 5. Pér. 12.1925

Page: ao
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1925_2/0437
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L’EXPOSITION DES ARTS DECORATIFS MODERNES

369

excentricités, se remarque dans les ouvrages et la décoration générale de la
Maîtrise, tandis que Pomone voudrait rester dans un luxe plus grave, plus
viril. Avec Primavera, la grâce reprend des audaces vives, montre le dessein
d’ètre « up to date », comme disent les Anglais. Mais le Studium n’est pas
non plus hostile à l'inédit ainsi que le prouve l’étincelant salon de marbre
et d’argent composé par André Fréchet.

De la lumière, un éclat prismatique, quelque chose qui relierait Part du

Piiot. Harand

lui du joaillier, c’est ce qui éblouit dans la
lion de Sèvres). Le fondu métallique et cris-
ion ne distingue presque plus le détail des
|use fantaisie d’une brillante imagination qui

s pour captiver la curiosité d’une multitude
1 temporaire.

fond, mais qui lance moins de feux, les
sade française, un des « clous » de l’Espla-
s, autour de laquelle ils tournent. Œuvre
loading ...