Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 21.1899

Page: 223
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1899/0237
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA NUBIE DANS LES TEXTES COPTES

223

A 2 heures 50, Khochaban.

A 5 heures, Dj'eraiha, village Jézidi. Les villages les plus rapprochés sont Mu-
feyria, village Jacobite, Gabara, Khorazan et Borazan.

A 6 heures, Bacaclra, sur le Ba'ader, affluent du Khausar.
Vendredi il, à 6 heures 3/4, départ de Bà'adra, vers l'est.
A 8 heures 3/4, Abd-ul-Kader, halte d'une demi-heure.
A 9 heures 3/4, Afriba.

A 10 heures 10, Khénès, sur la rive droite du Gomel, en face de Bavian. L'inscrip-
tion dite de Bavian devrait plutôt porter le nom du village de Khénès, car elle est gravée
sur les rochers de la rive droite, tout près du village de ce nom, tandis que Bavian est
sur la rive gauche.

On sait que l'inscription de Bavian mentionne un certain nombre de localités, qui
n'ont pas pu être identifiées jusqu'à présent. Je n'ai pas pu faire aux environs de
Mossoul l'exploration que j'avais projetée et qui, seule, permettrait de tenter avec
quelque chance de succès l'identification des villes assyriennes dont on ignore encore la
place. A tout hasard, j'ai recueilli les noms des villages qui sont aux environs des
•sources du Khausar (le Khousour de Sennachérib). Ce sont Rahiana, Arpatché, Kaulan
Tépé, Tchakallou, Chouerik, Barima.

. 3. Merdj-Rihan. — Sur la route d'Orfa à Ouerancheir, à une petite journée
d'Or fa, la carte de Hausknecht porte un village de Medjer-Khan, le même sans doute
que Cernik1 appelle Merdjilichan. Le véritable nom de cette localité, tel qu'il m'a été
épelé par un indigène éclairé; est Merdj-Rihan, c'est-à-dire la Prairie du Basilic.

LA NUBIE DANS LES TEXTES COPTES

par

W. E. Crum

L'étude que M. Krall a consacrée à l'histoire des Blemyes et des Nubiens2 renferme,
entre beaucoup d'autres choses intéressantes, le texte d'un manuscrit copte acquis
l'année dernière et censé provenir de Gebelein. Cette publication attira mon attention
sur un groupe de textes d'un caractère fort semblable, déposés depuis longtemps au
Musée Britannique. Ils seront publiés in extenso dans le catalogue que je rédige en
ce moment3.

Nos manuscrits furent achetés en 1813, à Assouan, par M. Th. Legh; on les a enre-
gistrés sous la cote Papyrus IV, A-Q. Ils sont écrits, comme celui de Krall, sur des
cuirs de couleur brune plus ou moins foncée. Mais ici le cuir n'est certainement pas de
la peau de crocodile; ce sont des peaux de chèvre et d'agneau, pareilles à celles de

1. Petermann's Mittheilungen, Erganzungsheft, p. 45, pl. 2.
: .2. Dans les Dënkschriften de Vienne (Phil. Hist. CL), Bd. XLVI, 1898.
3. Si je ne me trompe fort, le Musée d'Alexandrie possède une série de manuscrits tout pareils (Botti,
Notice des Monuments, 1893, p. 50). Le temps m'a manqué pour les examiner.
loading ...