Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 21.1899

Page: 216
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1899/0227
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
216

LES VIP-XP DYNASTIES ÉGYPTIENNES

rattacher à une époque déterminée et connue, soit dans l'Ancien, soit dans le Nouvel-
Empire. J'ai déjà insisté sur ce que la nature de la poterie, qu'elle soit noire ou rouge,
me paraissait" classer ces figurines à l'époque archaïque thinite. Je crois aussi que ces
statuettes creuses, munies d'une anse et contenant une petite quantité de liquide, ces
figurines-vases, étaient un usage de cette époque reculée. J'ai vu cet hiver, à Louxor,
une figure d'animal dont il était presque certain qu'elle venait de Nagada. Elle était
en poterie rouge et représentait un ibex couché. Elle était creuse, ayant un orifice au
sommet de la tète; les cornes de la bête, qui touchaient le dos, formaient une anse toute
semblable à celle qui a été faite au moyen des tresses de la figure noire.

Les nécropoles de l'époque thinite sont loin d'être épuisées; les fouilles si heureuses
de M. Quibell â Kom el-Ahmar nous ont révélé des monuments du plus haut intérêt
appartenant à ces âges reculés, nous sommes donc fondés à espérer que les recherches
subséquentes nous fourniront les éléments nécessaires à la reconstruction de cette
antique civilisation1.

LES VIF-XIE DYNASTIES ÉGYPTIENNES

PAR

J. LlEBLEIN

Dans les derniers temps, plusieurs travaux ont été publiés sur les VIIe-XIe dynasties,
cette époque la plus obscure et la plus embrouillée de l'histoire égyptienne. M. Steindorfî,
dans la Zeitschrift, t. XXXIII, p. 77 sqq., a traité des Antef et des Mentouhotep d'une
manière claire et consciencieuse, et a essayé de déterminer l'authenticité historique et
la succession chronologique des rois de ces deux groupes. M. Baillet, dans le Recueil',
t. XII, p. 48 sqq., a recueilli les noms des fonctionnaires et des particuliers, et, en
les mettant auprès des noms royaux, il a, par ses recherches utiles, jeté la lumière
sur cette époque obscure. M. Flinders Pétrie, l'excavateur infatigable et heureux, a,
par ses riches trouvailles, apporté beaucoup de matériaux nouveaux, de sorte que, dans
son ouvrage A History qf Egypt, il a pu jeter les premiers fondements d'une histoire
des VIIe-XIe dynasties. M. Grifhth a fait des découvertes importantes pour l'histoire
de cette époque dans les tombeaux de Siout, qui nous donnent le récit des guerres faites
par les princes de Siout pour le compte des Héracléopolitains contre les princes de
Thèbes, qui, sans doute, appartenaient à la dynastie des Antef. Enfin, M. Maspero,
dans son Histoire ancienne, t. I, p. 440 sqq., traite de toute cette partie de l'histoire
égyptienne dans son ensemble, et, avec l'autorité du maître, il étudie et discute les
monuments et les arguments nouveaux relatifs,aux VIIe et XIe dynasties.

Cependant, malgré tous ces efforts, la question n'est pas encore résolue et ne se laisse

1. J'ai vu au Musée de Turin une figurine-vase rouge, fort semblable à celle d'Athènes; cependant le
collier peint en noir, où l'on voit une fleur de lotus, est plus égyptien, et indiquerait une date plus récente.
loading ...