Revue égyptologique — 4.1885

Page: 103
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1885/0116
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Avis. — Bibliogkaphie. (E. R.)

103

AVIS.

Je me proposais de faire paraître cette fois toute une série d'études sur les contrats
chaldéens et assyriens faites par mon frère. Mais elle s'accroît dans de telles proportions
qu'avec les délais nécessités par la fonte de quelques caractères, cela retarderait par trop
l'apparition du numéro : il dépasse d'ailleurs le nombre de feuilles réglementaire et je le
regardais comme terminé beaucoup plus tôt; le croyant tout-à-fait à la veille de paraître,
j'en ai communiqué des épreuves, relatives à mon article démotique, le 29 novembre dernier,
à Brugsch-Pacha, qui m'en a donné reçu. L'achèvement de l'année courante me décide à
ne plus attendre et je renvoie au fascicule suivant toute cette série assyro-chaldéenne, qui
comprend déjà quatre longs articles imprimés. (E. R.)

BIBLIOGRAPHIE.

Parmi les livres reçus par moi dans la dernière quinzaine (écoulée depuis l'apparition du numéro précé-
dent) je signalerai le commencement d'une très intéressante publication de M. Pierret faisant partie de la
bibliothècjue de l'Ecole du Louvre. C'est la première livraison de XExplication des monuments de VEgypte et de
VÉthiopie édités par C. E. Lepsius. A ces notices sommaires — fort bien faites — des 81 premières planches
des Denkmaler, M. Pierret compte joindre un supplément philologique étendu. En effet la 2e livraison de cette
publication, qui terminera la 2e partie des Monuments de Lepsius, contiendra la transcription des inscriptions
les plus importantes, avec traductions et développements philologiques «rejetés ainsi en annexe pour ne
pas entraver la description des planches et surcharger le texte de notes multipliées au bas des pages».

La partie égyptienne de notre bibliothèque de l'Ecole du Louvre s'est aussi enrichie d'une ex-
cellente thèse sur La condition légale de la femme dans l'ancienne Egypte. Cette thèse a été brillamment sou-
tenue par M. Paturet, élève diplômé, avocat à la Cour de Paris, qui a passé avec les plus hautes notes
tous les examens de doctorat à la Faculté comme ceux de droit égyptien à l'Ecole du Louvre. Outre le
directeur et les deux professeurs spéciaux de cette école, le jury de thèse, qui a vivement félicité le réci-
piendaire, comprenait aussi M. Dareste de l'Institut et de la Cour de Cassation, l'illustre maître de droit
comparé, M. Michel de la Faculté de droit et M. Guieysse du Collège de France.

Notre cher ami et collègue M. le professeur Erman de Berlin vient de nous envoyer la suite de son
bel ouvrage sur l'Egypte (Aegypten und iigyptisches Leben im Alterthum). Les deux fascicules nouvellement
reçus nous mènent de la page 177 à la page 350. Les questions économiques et sociales préoccupent
vivement l'auteur, qui a consacré de bons chapitres aux métiers, à la police et au droit de l'ancien empire,
aux procès criminels de violation de sépulture et de haute trahison, à la famille et à la maison à cette
époque, aux repas, aux vêtements et aux coutumes les plus diverses. Le plan, on le voit, se rapproche
beaucoup de celui de Wilkixson. Mais M. Erman, égyptologue distingué, a à sa disposition les données des
textes qu'on ne pouvait encore pénétrer du temps du savant anglais. Ce travail, rempli de très belles
planches, est aussi fort soigné en ce qui concerne l'art égyptien. Il est heureux que les hommes compé-
tents se décident enfin à traiter eux-mêmes ces questions leur appartenant, au lieu de les laisser à ces
prétendus vulgarisateurs qui le font sans préparation et avec un sans-gêne incroyable. On ne peut parler des
civilisations antiques que quand on a passé sa vie à les étudier pratiquement. Ce n'est pas là affaire de style.
Nous aurons à revenir plus tard sur l'ouvrage de M. Erman.

Notre savant et excellent collègue, le professeur Ebers, vient de publier aussi un volume destiné à
faire mieux connaître l'Egypte ancienne et moderne. Ce volume très bien illustré est intitulé : Cicérone
durch das dite und neue Egypten. Ce serait un bon livre d'étrennes égyptologiques à donner aux gens du
monde tout autant qu'à ceux qui, en grand nombre, entreprennent chaque année de visiter la vallée du Nil.

Avant de terminer, disons un mot d'une nouvelle publication, relative aux traditions antiques sur le
déluge. On sait que ces traditions sur une destruction des hommes par les dieux se retrouvent dans tous
loading ...