Revue égyptologique — 4.1885

Page: 187
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1885/0204
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Tessèrks bilingues.

187

(Texte grec.)

Qi-.

Brit. Mus. 14203.'

(Texte démotique.)

«Pethor, fils de Petnofre (?) et ses hommes (ont apporté) leurs 2 oboles2 prix
«du /stpova^ov de l'an 30, Pkarmouthi. A écrit Nechutes en l'an 30,
«le 12 Pachons.

«A écrit Nesmin en Tan 30, le 12 Pachons.

(Texte grec.)

M. BIECÏÏ.

La science égyptologique vient de perdre un de ses fondateurs et de ses maîtres
les plus illustres, le British Muséum son meilleur et son plus dévoué conservateur,
la Société d'archéologie de Londres son créateur, son inspirateur et son président
perpétuel, — enfin dois-je ajouter que, moi-même, je pleure un de mes plus chers et
de mes plus anciens amis — celui qui, depuis dix-huit ans, m'encourage de ses con-
seils, applaudit à mes efforts et m'anime par sa chaude affection. Aucune nouvelle acqui-
sition démotique n'avait lieu au British Muséum sans qu'il m'en fît part et m'invitât
à venir, comme il le faisait encore au printemps et à l'automne derniers. Aucune
de mes publications ne paraissait sans qu'il en prît connaissance et ne m'en félicitât,
comme il le faisait, il y a si peu de jours, pour mon Poème satirique, dans lequel
il voulait voir un manuel indispensable au jeune égyptologue. Enfin, il mettait
son inépuisable complaisance à ma complète disposition, et cela à un tel point qu'il
se faisait prêter à mon intention tous les documents appartenant à des particuliers
ou à des musées provinciaux d'Angleterre ou d'Ecosse pouvant m'intéresser, qu'il ren-
dait mienne sa vaste science pour mes travaux personnels, par exemple en tout ce
qui concerne le droit égyptien, sujet sur lequel il m'écrivait sans cesse, qu'enfin il se
faisait mon correspondant assidu et dévoué, et voulait bien se charger pour moi, en
mon absence, de toutes les recherches et de toutes les vérifications hiéroglyphiques,
hiératiques, métrologiques, etc. Hélas! sa dernière lettre, datée de quatre à cinq

1 Le n° 14202 est identique à celui-ci. Ce n'est qu'une ampliation du même reçu. (R.)

2 La comparaison des nos 5837, 14202 et 14203, d'époque ptolémaïque, nous donne avec certitude
la sigle des oboles. Nous voyons qu'en dessous du Kati (didrachme) et du demi Kati (drachme) les Égyp-
tiens, ne possédant pas d'unités pondérales assimilables à l'obole, avaient imaginé de faire de ce sixième
de la drachme une unité nouvelle qu'ils surmontaient alors d'une sorte d'accent. (R.)

24*
loading ...