Revue égyptologique — 4.1885

Page: 95
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1885/0108
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Sue le nom de Jacob et de Joseph en égyptien.

95

LETTRE A M. REVILLOUT

sur

LE NOM DE JACOB ET DE JOSEPH EN ÉGYPTIEN.

Mon cher maître.

Parmi les monuments que nous a légués l'antiquité peut-être n'y en a-t-il pas de plus
curieux que les célèbres listes de Karnak. C'est sur ce monument que je prends la liberté
d'attirer votre attention. Ces listes sont gravées en trois exemplaires sur les murailles de
deux pylônes de Karnak. La première est sur le pylône VI. Ainsi que l'établit l'inscription
horizontale qui lui sert de titre, c'est la liste des peuples ou tribus qui composaient l'armée
confédérée battue par Thoutmès à Mageddo. Voici le titre 1))j 0 <=>=U=1§

wma

s-a

(^1

aaaaaa

n^ôiuTi—In n

i i

supérieur qu'enferma1 Sa Majesté dans la ville de Mageddo le vil : amena Sa Majesté leurs
enfants en captifs vivants à la forteresse Suhan à Thèbes (à sa première expédition vic-
torieuse, conformément à l'ordre de son père Ammon qui l'a guidé [le roi] dans les bons
chemins).» Chacune des tribus dans cette liste a son nom entouré d'une enceinte crénelée, la-

1 Avons-nous un écho de cet événement clans un passage très corrompu de Manéthon, remanié par
Josèphe? Voici le passage : «Alors les rois de la Thébaïde et du reste de l'Egypte entreprirent une ex-
» pédition contre les Pasteurs .... sous un roi nommé Misphragmuthosis. Ces Pasteurs furent vaincus et,

» repoussés du reste de l'Egypte, ils furent renfermés en un lieu.......Ce lieu était nommé Avaris.

» Manéthon dit que les Pasteurs le fermèrent et fortifièrent .... mais que Thuthmosis, fils de Misphrag-
»muthosis, assiégea leurs murailles avec une armée de 480,000 hommes, et tâcha de les expulser par la
» force; mais que, désespérant de l'issue du siège, il traita avec eux sous la condition que, quittant l'Egypte,

» ils se retireraient sans dommage où bon leur semblerait;.......ils partirent de l'Egypte avec leurs

«familles et leurs biens .... et se dirigèrent par le désert vers la Syrie .... Manéthon dit que cette
» nation, nommée Pasteurs, était regardée comme des captifs dans leurs livres sacrés; ce qui est exact, car
» l'occupation primitive de nos antiques aïeux était de faire paître des troupeaux; et comme ils menaient
»une vie pastorale, on les nommait, à cause de cela, Pasteurs. De même, ce n'est point à tort qu'ils sont
» appelés captifs dans les livres des Égyptiens. » Ce passage comme se référant à un seul et même événe-
ment historique est complètement impossible; il me paraît être composé de trois faits historiques amal-
gamés, et fondus ensemble. Ie Les Pasteurs HyJcsos) renfermés dans la ville d'Avaris, et expulsés
de l'Egypte par Ahmès. 2e Les tribus nomades des Pasteurs hébreux (D-2?*~i) renfermés dans la ville de Mageddo,
par Thoutmès III (le Thutmosis de Manéthon-Josèphe) et amenés captifs à Thèbes. 3e L'Exode biblique
qui eut lieu longtemps après l'exode (?) des rois pasteurs. (Il n'y avait assurément aucun roi nommé Thotmès
au temps de Moïse.) Manéthon-Josèphe ont fondu ces trois événements dans un seul à cause de la con-

fusion faite par eux entre les Pasteurs T\ ! r ^ r^-^i Mentiu-sati (cf. ^voone, pascere), envahisseurs

de l'Egypte, et les Pasteurs (D'jh), aïeux des Hébreux, captifs en Egypte. Les événements de Mageddo
nous expliquent l'apparition du nom de Thothmès (Thuthmosis) dans le récit. Le nom Misphragmuthosis

me paraît être tout simplement le cartouche-nom de Touthmès ^V^fj 1^1 j| m cn rejetant 1° nom divin à
la fin; il se décompose ainsi: Mis — 1 = mes, phrag — \ — àâq (avec l'article □ = n intercalé ici

1 = mes, phrag = J

dans la lecture), mu ==■ £ = ma, thosis = = thot. Ce f ni nous donnerait Mis-phrag-mu-thosis. Le nom

Thuthmosis se décompose en Thùth = Jg^ = thot, mos
fait jjj p J le nom de Touthmès III.

is = la terminaison grecque
loading ...