Revue égyptologique — 4.1885

Page: 130
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1885/0147
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
130

J. DE ROUGE.

sa yomet lier hetar1 âu àri-u sema-it2 âu ben uer-u*

personnes trois sur les chars. Ils étaient réunis : était pas de chefs

P. S. II, 2.
L. 25.
K. 21.

P. S. II, 2.
L. 25.
K. 21.

ben senen7 âu yaa-u-(à)8 pià menfiu taxa

pas d'officier de cavalerie. M'ont abandonné mes soldats, ma

1 Le récit fait toujours remarquer que les Asiatiques étaient trois sur les chars : en effet les chars
égyptiens ne contenaient que deux personnes :1e conducteur et son combattant. Pour ymnt, rc===ïî) III, trois,
cf. ujomT, très.

2 sema-u, réunis. Voy. note ci-dessus P. S. I, 1.

3 Abydos est ici complet : { J jft §

4 Le poète, sans transition, met le récit dans la bouche de Eamsès.

5 kat'en est le mot sémitique p^p., dux lelli, celui qui décide. On trouve des katsan parmi les chefs
des Khétas.

6 uâu, capitaine, officier. Ahmôs était uïm, capitaine d'un bateau. Au papyrus Anastasi III, on
donne la description de Youaou, qui marche vers les régions ennemies avec des vivres sur le dos. Ici c'est
le capitaine d'infanterie.

7 senen «aam^^i, officier de cavalerie. (Pap. Anastasi III, 6, 2.) Après le passage sur le ouaou

A- 21'

vient la description du senen : «Il est mené a l'écurie par le père de sa mère : on le remet à deux per-
sonnages qui l'examinent : il vient prendre des chevaux à l'écurie royale : il reçoit de bonnes cavales, il
se fait un plaisir de les bien nourrir et les ramène à son pays : il les fait trotter : elles marchent dans la
perfection, mais il ne sait pas le sort (qui l'attend)!» (E. de Bougé, Dict. mss.)

8 ^ A ^a~1' ^er' ^sser abandonner. Cf. ponere, dimittere : ^ç&pto, silentium. (Lepsius,
Denkm., III, 32, 15.) «Les ennemis fuient devant lui, (xdâ) abandonnent leurs chevaux et leurs chars:

(Prisse, XXI, 21) Séti Ier a fait faire une citerne de 120 coudées : \\

»mw «Elle fut abandonnée en route (c'est-à-dire : au milieu du travail) parce qu'il ne parut pas d'eau

aaaaaa i -h-

dans elle ».
loading ...