Revue égyptologique — 6.1891

Page: 7
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1891/0017
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Tessères bilingues.

7

TESSÈRES BILINGUES

PUBLIÉES PAR

MM. Kevillout et Wilcken.

Voici de nouveaux bilingues qui feront suite à l'article du même titre déjà publié par
nous dans la Revue (IVe année, nos 3—4). Plusieurs sont fort intéressants aux points de vue
métrologique, monétaire ou économique.

N° 1. Berl. Mus. P. 76. '
LÇ Ilaôvi p

IIo7}plÇ Q0Z0\10ÔZ0Ç,

àarojiOLpaç %ai olvo-

Xoyiaç sic, zo C L

oïvoo (= XiepdjJLta) Bsica / |^ i.

2

N° 2. Louvre 8100.
yEioo(ç) c Xoêct/ T(éToucuat) èici trjV

fsicj

èv A(toç)7r6(Xst) xyj {j.£y(dX^) Tpcfc(iusCav) à7ro[Jioi(paç)£r L'Epi£o;
'I{jlo66ou oioyOdac 5ta%o(ataç) tu3 / p'aïu.

A(tov6aioç) Tpa(iUËÇÉ'U7]ç)

1 Comme je l'ai dit auparavant je donnerai des explications plus exactes dans ma «Collection d'ostraca
grecs». Cette tessère, provenant du côté occidental de Thèbes, est très ancienne, peut-être du troisième siècle
a. J.-Ch. Aussi les tessères n° 2, 3 (Euergetes i), 7, 8, 10, 11, 13 et 15 (Evergetes ii) sont ptolémaïques. (W.)

2 Cet ostracon est fort intéressant; car le texte démotique (indiquant l'intermédiaire payant) contient,
deux fois répétée, la mention de 10 aten, comme le grec la mention de 10 artabes. Je le restitue ainsi:

«A apporté Pséamen Api, fils de ... Chons, 10 aten dont la moitié est 5,10 aten encore en l'an 7, Payni le 4.»
Pour l'assimilation de avec xepap.iov voir le décret de Eosette dans ma Chrestomathie démotique,

p. 32. Le roi exigeait alors un scepafuov de vin par aroure de vignes des terres des dieux. (E. E.)

3 Scil. opa/_[i.àç et non, comme on pourrait croire, àptàjBaç. Car j'ai appris par les ostraca, que l'on
payait l'argent, les opayjj.«t, à la trapeza, mais les artabes au O-qaaupo'; (W.). La taxe des céréales se payait
souvent en argent. Remarquons que, comme la précédente, cette tessère est ptolémaïque. (E. E.)

4 Encore une confirmation du calcul égyptien des monnaies, tel que je l'ai établi depuis longtemps,
c'est-à-dire de l'argenteus outen valant 20 drachmes ou 5 sekels tétradrachmes. Le chiffre grec Bcpx ou
2520 drachmes équivaut en effet exactement au chiffre égyptien «126 argenteus outen». Le second
chiffre indique la somme totale dont le premier à compte est mentionné plus haut (B'a^). (E. E.)

5 Le mot démotique J^lp pto traduit ici le grec <xr.ou.oipa. comme dans le décret de Eosette (voir
ma Chrestomathie démotique, p. 15). Dans ce passage il s'agissait des parts qui revenaient aux dieux dans
les fruits des terres de vignes et de jardins — parts dont les rois s'emparaient souvent et qui sont repré-
sentés par l'impôt mentionné ici : «L'an 6, le 7e de l'orge (?) (nés, conf. Tessère bilingue, BM 12623, Revue,

/WV\AA

iv, p. 184 : \Tr Voc. Levi, iii, 147), pour la part (d'Amon).» (E. E.)
loading ...