Revue égyptologique — 6.1891

Page: 36
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1891/0046
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
36

J. de rougé.

pas en avoir jamais eu et ne portent que la signature du donateur; peut-être ne faut-il y
voir que des projets de contrat.

Dans le n° LXXX; il est fait mention de témoins dont nous n'avons pas les signa-
tures. Le dernier déclare souvent avoir écrit pour les autres qui ne savaient pas signer;
d'autres fois les noms sont précédés de cet avertissement : «Ceux qui savaient écrire ont écrit
de leur propre écriture, et quant à ceux qui parmi nous ne savaient pas écrire, ils ont prié
un scribe ; il a écrit pour eux. »

(La suite prochainement.)

LE POÈME DE PENTAOTJK.

PAR

le Vicomte J. de Rougé.

P. S. IV, 5.
L. 39.
K. 33.

han tu-nef iu uer-u kennu ân ua neb âm sen

Voici que il fit venir les chefs nombreux : est chacun parmi eux

P. S. IV, 5.
L. 39.
K. 34.

yer nai-f hetâr àu-sen aper em %aux-sm na ra (yerau)

avec ses chevaux : ils sont munis de leurs instruments de guerre :

pen pa Reka pen tarteni (peu Keskes) pa lier en Kir-

celui de Leka, celui de Dardeni, (celui de Keschkesch), le chef de Kir-

1 aper em %au. V. Louqsor, 1. 19.
loading ...