Revue égyptologique — 6.1891

Page: 30
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1891/0040
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
30

Paul Guieysse.

» férentes de toutes celles qu'il désire.1 Vous, vous nous ferez adresser un rapport de tout
»ce que vous aurez fait avec lui; dans une minute de titre2 concernant les limites qui
» doivent être fixées par lui, par écrit au grand dépôt royal.3»

Ce document est très important, parce qu'il est le seul qui nous mentionne les forma-
lités à remplir pour la remise de terrains d'un service de Yahu à un autre service. Amene-
man est averti de la cession de pâturages, à faire par lui au chef de ferme AmenemUa,
porteur d'une pièce officielle qu'il doit présenter à l'intendant Nétem. Ce n'est que sur la
présentation de cette pièce que ce dernier, assisté de Pentaour, représentant Ameneman,
opérera la remise des terrains demandés, et fera dresser l'acte en bonne forme, constatant
la cession. La minute de cet acte sera ensuite envoyée d'Ameneman pour être classée au
grand dépôt royal, où sont conservés les approvisionnements de grains. Ce texte est, je crois,
le seul qui mentionne d'une façon aussi expressive les actes et contrats dressés par écrit
dans les temps anciens, malheureusement aucun de ces contrats n'est encore venu jusqu'à
nous.

DES DONATIONS D'ENFANTS A L'EPOQUE COPTE.

THESE SOUTENUE A L'ÉCOLE DU LOUVEE LE 11 FÉVEIER 1888.

PAR

FBANÇOIS DE VlLLENOISY.

Le musée de Boulaq et le British Muséum possèdent une grande partie des papyrus
coptes qui formaient autrefois le cartulaire d'un ancien monastère d'Egypte, celui de S* Phé-
bamon, situé sur la montagne de Djème. Parmi ces documents de nature variée, il s'en trouve
quatorze qui offrent un intérêt tout particulier au point de vue juridique. On pourrait en
effet les intituler donations d'enfants. Ce sont les documents catalogués au musée de Boulaq
sous les numéros 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 13 et 14; à Londres, sous ceux LXXX, LXXXI,
XCV — ce dernier n'est pas écrit sur papyrus, mais sur cuir. — Londres en possède un
autre, connu sous le nom de papyrus Vaughan, enfin un cinquième ne portant aucun numéro
sur la copie qui nous a été communiquée.

La rédaction de tous ces actes offre peu de différences. Leurs auteurs sont tous des

mot ^ | clui signifierait «biens fonciers», comme ^ signifie «biens mobiliers»; peut-

être ce terme s'applique-t-il simplement au matériel agricole d'une ferme; l'inspection a commencé par les
édifices et s'est continuée par les terres et les récoltes, puis par les matériels nécessaires à l'exploitation
matériel très simple d'après les représentations des monuments, mais comprenant encore des charrues, des
houes, des faucilles, etc.

WMA

1 Le mot ^ □ a le sens de « contraire, opposé ». Il s'agit de distraire du domaine des

terrains de pâture; une visite générale a lieu, dans laquelle les fonctionnaires en présence examinent les
diverses parties de l'exploitation différentes par leur nature des pâturages, et dont il faut fixer avec soin
les limites.



2 D'après Birch, le a/ww\ \ est la minute, Voriginal d'un acte (Zeitschr. 1868, p. 109), le

aa/wv\ I

est le titre de propriété.

3 Litt. : au lieu du grenier de grain de Sa Majesté.
loading ...