Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1910

Page: 23
DOI article: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1910/0031
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 23 —

Richelieu. Ce serait donc en Angleterre qu’il aurait laissé
les œuvres de la période la plus active de sa carrière et
qu’il faudrait rechercher les preuves de son talent de por-
traitiste.

Le Vieux Louvre et la tour de Nesle.

(Communication de M. Edgar Mareuse.)

Dans une lettre adressée à M. le Directeur de la Revue
universelle des arts, insérée au tome X (1859), p. 397, de
cette revue, Alfred Bonnardot a décrit un petit tableau,
représentant le Vieux Louvre et la tour de Nesle, peint
par Gastiels, qui se trouvait alors au château de Saint-
Cloud, dans la galerie d’Apollon. M. Mareuse identifie ce
tableau, qu’il croyait avoir été détruit lors de l’incendie
de 1870, avec une peinture qui se trouve aujourd’hui au
Musée du Louvre, où elle est inventoriée sous le n° 624;
elle mesure om42 sur om29.

La date de ce tableau est aussi inconnue que la vie de
Gastiels; mais l’aspect de Paris qu’il représente est anté-
rieur à i632, époque de la construction du pont Barbier
qui ne figure pâs ici.

La ville flamande du même peintre qui faisait pendant
à ce tableau dans la galerie d’Apollon, à Saint-Cloud, se
retrouve également au Musée du Louvre.

Note complémentaire sur la Vierge de Juste de Just.

(Communication de M. Henri Clou^ot.)

En publiant dans le Bulletin (1909, p. n3) deux pièces
inédites relatives à une Vierge de Juste de Just, nous fai-
sions observer que la modicité du paiement semblait
devoir faire écarter toute idée de statue en marbre.
D’autres documents, antérieurement publiés dans les
Mémoires de la Société archéologique de Touraine,
t. XXXIII, p. 238, par le Dr Giraudet, et que notre éru-
dit confrère M. Louis de Grandmaison a bien voulu nous
loading ...