Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1910

Page: 179
DOI issue: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1910/0207
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
- 179

Rapport de M. Pierre Marcel, secrétaire, sur l’état

DES TRAVAUX DE LA SOCIÉTÉ.

Messieurs,

L’activité de la Société de l’Histoire de l’Art français
n’a pas été moins grande en 190g que pendant les années
précédentes. Notre Annuaire indiquait 201 membres au
début de l’année, nous sommes 239 maintenant et on peut
espérer que cet accroissement ne s’arrêtera pas. Nos
séances mensuelles ont été très suivies et les communica-
tions nombreuses. Toutes nous ont apporté des dpcu-
ments intéressants, accompagnés de savants commen-
taires. Quelques-uns mêmes, — au lieu de nous expli-
quer simplement des monuments figurés ou des pièces
d’archives, — ont constitué de véritables petites synthèses,
de ces études complètes et vivantes qu’on a le droit d’en-
treprendre, maintenant que tant de documents de toutes
sortes ont été laborieusement rassemblés par tant de tra-
vailleurs consciencieux.

L’activité de nos publications ne s’est pas ralentie. Pour
la première fois notre Bulletin trimestriel a dépassé
3oo pages. Nous espérons qu’il rendra de grands ser-
vices. Il conserve le souvenir de nos séances mensuelles
et les historiens y trouveront éclaircis une quantité de
ces points de détail dont l’obscurité arrête trop souvent
nos études et que les recueils jusqu’à présent avaient
négligés. Mais ce n’est pas sa seule tâche. Il a entrepris
aussi une œuvre d’assainissement. Une exposition s’ouvre-
t-elle accompagnée d’un inventaire hâtivement dressé,
aux attributions fantaisistes, il en établit le catalogue
critique : les ventes en seront plus probes dans l’avenir
et les catalogues dressés avec moins d’insouciance. Il
s’honore également d’avoir publié des enquêtes impor-
tantes, dont le caractère trop technique eût effrayé peut-
être les autres revues : je veux parler, entre autres, de
l’important travail sur Les dessins français des cabinets
d’Allemagne par M. Louis Demonts, si précieux pour
tous les historiens des dessins en France. Ses illustra-
tions sont enfin plus nombreuses que jamais puisqu’il
loading ...