Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1910

Page: 71
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1910/0087
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 7I —

sans réserve. Il avait été mis ensuite en péril sous la
Révolution, lorsque la cathédrale fut affectée au culte de
la Raison (il fut sauvé alors par le ministre Roland sur
l’initiative d’un ingénieur albigeois, Mariés). Plus tard,
enfin, il fut plusieurs fois question de percer des ouver-
tures dans la clôture flamboyante qui sépare le chœur de
la nef, et le ministère, en 1824-27 et 1840, dut s’opposer for-
mellement à ce dangereux projet. Ce qui distingue un peu
ce cas de celui qu’a cité M. Cahen, c’est qu’ici l’arche-
vêque et le clergé capitulaire étaient les premiers à déplo-
rer l’incommodité du rideau de pierre qui masquait aux
fidèles les cérémonies du culte.

•— M. Léandre Vaillat, à l’appui de la thèse de
M. Cahen, cite à son tour l’exemple des vitraux que tant
de cathédrales ont vu disparaître au xvme siècle pour de
simples raisons d’éclairage.

A propos d’un buste de Louis XV par J.-B. Lemoyne.

(Communication de M. Gaston Brière.)

Pendant une trentaine d’années, Jean-Baptiste Lemoyne
fut comme le portraitiste officiel du roi Louis XV. Le
sculpteur avait su plaire à son royal modèle qui lui avait
accordé des séances de pose; les bustes modelés par
Lemoyne offrent une image fidèle de la physionomie du
Roi à ses différents âges. Pour orner des édifices
publics ou des demeures privées de la représentation du
souverain, ce fut à Lemoyne que l’on s’adressa de préfé-
rence. Des nombreux bustes sortis de l’atelier de l’artiste,
un petit nombre a subsisté ; et nous avons peine à retrou-
ver ceux mêmes que nous voyons mentionnés aux livrets
de Salons et dans les archives de la Direction des Bâti-
ments.

La récente publication de VInventaire des sculptures
commandées au XVIIIe siècle par la Direction générale
des Bâtiments du Roi, faite par notre confrère M. Furcy-
Raynaud (Paris, Schemit, 190g, in-8°), nous fournit l’oc-
loading ...