Chantre, Ernest
Mission en Cappadoce: 1893 - 1894 — Paris, 1898

Page: VII
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/chantre1898/0009
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
INTRODUCTION

Les merveilleuses découvertes archéologiques dont l'ère a été inaugurée au commen-
cement de notre siècle en Mésopotamie ont renouvelé complètement l'histoire
primitive de l'Asie occidentale et même de l'Orient de l'Europe. Les résultats
surprenants des fouilles de Botta à Ninive, de Lavard à Kouyoundjik, de M. de
Sarzec à Tello, ont apporté des renseignements inattendus sur les origines des civili-
sations préhelléniques de l'Hellade et de l'Asie Mineure, et sur l'influence qu'elles
ont exercée dans le développement de l'art grec primitif.

Les curieux monuments de la Lydie, de la Phrygie et de la Gappadoce découverts
par Hamilton, Texier et d'autres, firent entrevoir qu'il fallait chercher dans ces
régions les ramifications et les stations de cette grande voie par laquelle avait
dû cheminer, et s'était propagée, d'étape en étape, toute une civilisation dont la
Ghaldée était le berceau lointain. Cependant aucune exploration archéologique de
quelque importance n'avait été entreprise dans cette direction avant 1861. A cette
époque, M. G. Perrot résolut d'assumer cette tâche bien digne d'exciter l'ambition
d'un jeune archéologue érudit et artiste, et dans cette tâche il fut assisté par
MM. Guillaume et Delbet. Les résultats de l'exploration delà Galatie, de laBythinie
de la Gappadoce. de la Phrygie et du Pont furent considérables, et l'ouvrage qui en
est le résumé contribua, plus que tout autre, à mettre en lumière le rôle important
joué par les peuples habitant le plateau de l'Asie Mineure dans la transmission de
l'impulsion artistique venue de l'Orient.

Les trouvailles de Fouqué à Santorin; celles de Salzmaim et de Billiotti à Rhodes;
loading ...