Chantre, Ernest
Mission en Cappadoce: 1893 - 1894 — Paris, 1898

Page: 39
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/chantre1898/0057
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
TEXTES CUNEIFORMES

Durant notre première exploration des ruines de Boghaz-Keui, en 1893,
Mme Chantre, gravissant les éboulis des pentes de la forteresse dite Buyuk-Kalèh,
recueillit, au milieu des débris informes de poteries, plusieurs fragments de briques
portant des caractères cunéiformes. Notre attention, une fois attirée sur ce point,
nous ne tardâmes pas à en trouver d'autres, aidés des petits bergers de Boghaz-
Keui, et, si le temps dont nous pouvions disposer à l'époque nous eût permis de
séjourner plus longtemps dans cette localité, nous serions arrivés certainement à
former une grande collection de ces documents précieux éparpillés, pulvérisés en
quelque sorte, au milieu de cette gigantesque démolition des siècles1.

Bentrés en France, nous avons bien vite acquis la certitude que notre décou-
verte avait une importance encore plus grande que celle que nous lui avions attribuée
tout d'abord. Aussi, lorsque nous avons entrepris, en 1894, une seconde campagne
en Gappadoce, Boghaz-Keui fut inscrit en tète de notre itinéraire.

M. Alfred Boissier, qui avait eu connaissance de notre découverte, et qui avait
un vif désir d'étudier sur place les ruines autour desquelles il était possible d'en
faire de nouvelles, me demanda de se joindre à nous dans cette seconde expé-
dition. Gomme nous nous y attendions, nous avons eu le bonheur de former une
nouvelle collection de fragments de textes cunéiformes, gisant à la surface du
sol, et nos fouilles dans la forteresse nous en ont également donné quelques-uns.
La plus grande partie de ces documents ont été rapportés par nous à Paris; mais,

1 Cette découverte a été annoncée à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du
17 août 1894, t. XXII, p. 271, 296 et 358.
loading ...